Actualités

Des collégiens dans la rue pour le Printemps des poètes

  • Publié le 19/03/2015 à 15:32
  • Par Olivier SOULIÉ
intro printemps des poetes

Dans le cadre du Printemps des poètes, 36 collégiens de Cabanis, de la 6e à la 3e, étaient présents aujourd'hui rue Toulzac pour lire des poèmes aux passants.

carnet de poesie« Les élèves se sont mis dans la peau d'un poète, et la maturité de leurs textes est souvent impressionnante ».

Coraline Chagnon, professeur de français au collège Cabanis, est visiblement satisfaite de l'intérêt des élèves pour la poésie, « qu'ils découvrent parfois par le biais de la chanson puisqu'au fond, les chansons actuelles racontent souvent la même chose que les textes des poètes classiques. Shym peut donc parfaitement permettre d'aller plus facilement vers Ronsard ou Bernard de Vendatour ».

pano arc en ciel

De fait, aujourd'hui, dans les reproductions de textes ou de visages de poètes qu'ils avaient réalisées sur les pavés de la place du Civoire, les élèves avaient mis sur le même plan Eluard, Gainsbourg, Prévert, Brel ou Michaux. Peu importe que ces gens-là soient poètes ou auteurs de chansons, l'important est que leurs textes touchent au cœur.

lecture aux passantsEt touchés au cœur, des passants le furent lors de lectures de poésies par les élèves, rue Toulzac. Notamment lorsque certains élèves ont lu leurs propres textes, dont quelques-uns sont nés d'un voyage scolaire à Oradour-sur-Glane.

« Nous devions écrire un poème dans les 3 jours qui ont suivi ce voyage afin que l'émotion soit encore très présente en nous », explique Pauline Mons, élève de 3e auteur d'un poème poignant sur Oradour. Pour elle, « lire des poèmes dans la rue à des inconnus est une forme de cadeau qu'on leur fait, et notre cadeau à nous est simplement d'être écoutés ».

poesie oradour

groupes printemps des poetes

paves colores

signatures livre d or