Actualités

C'est parti pour le 12e Festival du cinéma de Brive

  • Publié le 15/04/2015 à 08:44
  • Par Olivier SOULIÉ
Ouverture moyen metrage1 pano

Le Festival du cinéma de Brive a ouvert ses portes hier, au Rex, en présence des partenaires publics et privés, du jury jeunes et du jury professionnel. Il se terminera dimanche 19 avril.

Ouverture moyen metrage4La grande salle du cinéma Rex était copieusement remplie hier soir à l'occasion de la cérémonie d'ouverture du 12e Festival du cinéma de Brive, consacrée au moyen métrage et dont la réputation auprès des professionnels du cinéma, présents en nombre depuis des années, n'est plus à faire.

Lieu de projections de films, parfois inédits, d'auteurs classiques comme de réalisateurs européens en compétition, mais également lieu de rencontres entre publics et professionnels, le festival a eu régulièrement les honneurs de la presse nationale pour être considéré comme le festival de la nouvelle vague du cinéma français.

Ouverture moyen metrage10La cérémonie d'ouverture fut l'occasion, pour la nouvelle déléguée générale Elsa Charbit, de rendre hommage à son prédécesseur Sébastien Bailly, co-fondateur du festival avec Katell Quillévéré, qui se consacre désormais entièrement à la réalisation. Elle a ensuite donné la parole aux partenaires publics. Plus tard, Maguy Cisterne, secrétaire générale de l'événement, listera les nombreux partenaires privés, « sans lesquels créer et faire perdurer le festival n'aurait pas été possible ».

Ouverture moyen metrage6Le premier à fouler la scène du Rex fut le maire de Brive et président de l'Agglo Frédéric Soulier. L'élu a parlé du festival comme d'un « moment fort de l'actualité culturelle briviste », soulignant que le public répondait présent aux projections « comme le montre la fréquentation toujours croissante, avec plus de 7.300 entrées lors de la précédente édition ».

Ouverture moyen metrage2Frédéric Soulier s'est également déclaré « satisfait que le festival accueille plus de 2.000 scolaires et 150 professionnels du cinéma ». Cette réussite est, pour le premier magistrat, « une reconnaissance pour notre territoire de l'Agglo et ses 49 communes qui possèdent des décors naturels susceptibles d'accueillir des tournages ».

Juste avant les interventions des représentantes de la DRAC et de la SRF, le président du conseil départemental de la Corrèze Pascal Coste, la vice-présidente de la Région Shamira Kasri avaient également assuré de la poursuite du soutien au festival de la part de ces collectivités.

Ouverture moyen metrage8Le jury jeunes a été présenté. Puis ce fut le tour du jury professionnel, présidé par Jean-Pierre Darroussin.

L'acteur s'est fendu d'un petit discours : « ce festival célèbre un cinéma atypique, souvent fait par des jeunes. Moi aussi, j'ai été jeune, et j'ai fait des choses atypiques. On m'a souvent dit « ohlala, lui, il est atypique, c'est terrible ». Ce n'est pas toujours un handicap. Quand j'étais jeune et atypique, j'aurais aimé qu'il existe déjà une petite ville comme Brive la Gaillarde sur la carte de l'Europe pour que les cinéastes aient cette maison, ce foyer, où ils se sentent chez eux et où leurs films sont regardés et appréciés. »

Le président sait déjà que distinguer certaines œuvres sera difficile : « On va essayer d'être le plus possible... injuste, forcément, avec tous ces talents qu'on va découvrir. »

Après la projection du moyen métrage de Werner Herzog, la Grande extase du sculpteur sur bois Steiner, la soirée s'est conclue par un pot d'accueil offert par la Ville.

Toute la (dense) programmation du Festival du cinéma de Brive est à découvrir sur le site officiel de l'événement.

Ouverture moyen metrage3

Ouverture moyen metrage7

Ouverture moyen metrage9