Actualités

Le projet éducatif en concertation

  • Publié le 21/04/2015 à 09:36
  • Par Marie Christine MALSOUTE
première réunion pour l'élaboration du projet educatif

Hier soir, s'est tenue la première réunion du comité de pilotage constitué par la Ville en vue de l'élaboration d'un projet éducatif. Une concertation nécessaire afin de mieux organiser pour la rentrée prochaine les activités périscolaires issues de la semaine de 4 jours et demi. Il est question d'harmoniser les horaires entre maternelle et élémentaire en fin d'après-midi, de les régulariser aussi sur les 4 jours de la semaine tout en limitant l'impact financier des ateliers. En l'occurence d'en organiser un seul hebdomadaire, mais de qualité. Toujours dans l'intérêt de l'enfant.



 

Côte à côte autour de la longue table en salle d'honneur, maires-adjoints, inspectrice de l'Education, directeurs d'écoles, référents, médiatrice scolaire, représentants d'associations, parents, services municipaux... "La Ville a souhaité associer les principaux acteurs éducatifs de l’enfant", a entonné Valérie Taurisson, maire-adjoint en charge de l'enseignement. Le projet éducatif de territoire (PEDT dans le jargon) doit ainsi offrir un cadre partenarial qui sera matérialisé par une convention.

projet educatifCe projet a pour but de prévoir les activités qui sont proposées pendant le temps périscolaire, avant et après la classe les jours d’école, aux jeunes scolarisés dans les écoles primaires. Condition sine qua none pour que l'Etat continue a versé le fonds de soutien aux communes qui ont adopté les nouveaux rythmes scolaires avec une semaine de classe à 4 jours et demi. "C'est une bonne nouvelle", a annoncé la maire-adjoint. "Le fonds d’amorçage rebaptisé fonds de soutien, est désormais pérennisé. Mais l’Etat a ajouté une nouvelle condition: ce fonds sera versé aux seules communes disposant d’un PEDT à la rentrée scolaire de septembre 2015.

Brive a mis en place en 2013 cette réforme et a organisé depuis cette date des activités périscolaires supplémentaires à celles qu'elle proposait déjà. Aujourd'hui, il faut donc désormais leur donner un cadre cohérent. La concertation a déjà commencé depuis novembre dernier avec les enseignants et les parents d’élèves. Sur cette base, la Ville propose une modification des horaires scolaires à compter de septembre 2015.

Pour l'élue, il s'agit de répondre à trois objectifs : "harmoniser les horaires entre la maternelle et l’élémentaire en fin d’après-midi, instaurer une régularité des horaires les 4 jours de la semaine et limiter l’impact financier de ces ateliers péri éducatifs en permettant l’organisation d’un seul atelier de qualité avec un horaire adapté, à savoir 1h15 hebdomadaire".

Une deuxième réunion est prévue le 21 mai pour affiner le document. C'est ensuite le DASEN (Directeur académique des services de l'éducation nationale), seul compétent en la matière, qui décidera en juin des horaires pour la rentrée de septembre.