Actualités

Fruinov et Francep: Frédéric Soulier et Jean-Louis Nesti prennent le pouls de l'agroalimentaire

  • Publié le 21/04/2015 à 13:29
  • Par Patrick MENEYROL
visite de fruinov et francep

Comme il le fait très régulièrement, Frédéric Soulier est allé ce matin au contact des chefs d'entreprises. Le président de la grande Agglo était accompagné par Jean-Louis Nesti, le président de la Chambre de commerce. Au programme, deux sociétés agroalimentaires installées dans la ZAC de La Nau: Fruinov et Francep.

visite de fruinov 2Venir à la rencontre des chefs d'entreprises prendre le pouls de leur situation, leurs réussites, leurs besoins, c'est ce que Frédéric Soulier et Jean-Louis Nesti sont venus faire ce matin à Saint-Viance. Dans le contexte économique actuel, le "bien-être" des entreprises est un facteur important de leur développement mais aussi de celui du territoire sur lequel elles sont implantées.

visite de fruinov et francep5La première visitée était Fruinov. Cette société est spécialisée dans la transformation de fruits ou de purée de fruits qu'elle vend ensuite à d'autres qui les intègrent dans leurs préparations, soit de yaourts, de biscuits, de gaufrettes ou de crêpes fourrées. Elle possède 3 sites: Saint-Viance, Collonges la Rouge et une usine dans l'Aisne.

L'entreprise se porte bien. Elle connait une croissance d'environ 15% par an et son chiffre d'affaires dépasse les 16 millions d'euros. Fruinov travaille beaucoup avec le groupe Andros qui représente 30% de son CA. visite de fruinov 6Un lien qui devrait se renforcer dans les mois à venir avec, pour Fruinov, une volonté d'extension de son usine de Saint-Viance. Un doublement de ses capacités de production avec, à la clef, la possibilité de doubler aussi les effectifs d'ici 3 ans, passant de 28 à une cinquantaine de salariés.

Cette volonté de "grossir", cette bonne santé constatée par Frédéric Soulier et Jean-Louis Nesti, visite de francep1c'est également celle de Francep, installée aussi dans la zone de La Nau. Cette société a bien changé depuis sa création en 1996 dans le centre de Brive où elle employait 6 salariés sur 500 m2. Rachetée en 2003 par le groupe Gelpass, elle ne cesse depuis de s'agrandir, 7000 m2 aujourd'hui, avec la volonté affichée de devenir l'un des acteurs incontournables européen du surgelé végétal.

Francep, c'est avant tout du champignon sauvage, cèpes, girolles et autres morilles. Ils sont traités bruts, mélangés, cuits à la vapeur, sautés, poêlés, avec ou sans légumes, visite de francep2avec ou sans purée, toute une gamme de produits, de recettes différentes, de conditionnements individuels, en portion ou pas. Francep, ce sont également, avec la gamme Garnier, des fruits, en purée, en coulis, confits ou perlés. Là aussi, la gamme est vaste. L'usine fait tout, du lavage des matières premières au conditionnement des produits transformés prêts à être expédiés.

Francep travaille chaque année l'équivalent de 3200 tonnes de produits finis dont les 3/4 sont à base de champignons. Elle emploie une cinquantaine de salariés et réalise un chiffre d'affaire de 17 millions d'euros.