Actualités

Pose longue dans la nuit…

  • Publié le 06/08/2009 à 10:08
  • Par Sylvain MARCHOU
Le photographe Thierry Bonnet

Mardi soir. La nuit tiède enveloppe la ville depuis peu. Un homme à genoux dans les escaliers qui mènent place de la halle amorce un geste de retrait de son buste puis s'immobilise. Une petite lumière rouge clignote accompagnée d'un bruit d'obturateur d'appareil photo. L'homme se relève et scrute les rues qui l'entourent. Thierry Bonnet restera à Brive quelques heures. Puis ce sera Uzerche dans la nuit et, demain, Collonges, pour une nouvelle déambulation nocturne. Thierry est photographe à la mairie d'Angers. Un confrère qui ne semble jamais se départir de son appareil photo. De passage en famille dans la cité, ne cherchez pas autour de lui ceux qui l'accompagnent : il a pris congé d'eux pour son impérieuse quête photographique.

Pose longueSans le forcer, il explique ces deux thèmes favoris actuels : "je réalise des portraits en noir et blanc et en studio de femmes de 20 à 80 ans rencontrées par hasard. Le but est qu'elle retrouve l'estime d'elles mêmes. En parallèle aux prises de vues, elles écrivent la façon dont elles se perçoivent. Elles s'exposent à l'image et se révèlent à l'écrit". Autre thème, "ville de nuit, ville de lumière" : "je cherche à saisir des ambiances proches du polar et de la bande dessinée. L'image se fait support à l'imaginaire de celui qui la regarde".

Il a emporté dans sa sacoche des morceaux de Brive, ville qu'il trouve "curieuse par ses enchevêtrements architecturaux où aucune période ne semble s'imposer". En perpétuel mouvement, l'artiste poursuit sa quête, luttant à sa manière contre le temps dont il semble vouloir saisir l'essentiel.