Actualités

Rugby : La Rochelle s’impose à Brive (9-5)

  • Publié le 08/08/2009 à 21:54
  • Par Jean René LAVERGNE
Alexis Palisson à la relanceLes maritimes avaient probablement le ''trouillomètre à zéro'' en foulant la pelouse du stadium. Alors ils ont joué ce match amical avec une volonté et une agressivité à faire pâlir de jalousie une équipe du Top 14, fut-elle le CABCL A la sortie une victoire (9-5) pour les Rochelais et en face des Brivistes sifflés qui ne font plus les malins.Viliame Waqaseduadua doit confirmer, mais le potentiel est làPeut-on être exigeant avec une équipe qui lorgne vers la sixième place du championnat et sans doute plus encore la réponse est oui à en croire Laurent Seigne à l'issue de ce match de préparation mais aussi l'ultime avant la reprise du championnat. ''On a rendu une copie trop imparfaite, ils nous a manqué de l'agressivité et pire encore on a fait preuve de suffisance face à une équipe qui n'avait qu'une crainte, prendre une raclée'', précise le manager général avant de poursuivre: '' On voit ce qui nous reste à faire  face à Montpellier dans une semaine, ce qui sûr, il n'y aura aucun adversaire facile, il faut que les gars se le mettent bien dans la tête''. Jamie Noon  encore un peu loin des étoilesFermez le banc. Pas encore colère le boss mais plutôt lucide, bien que ces joueurs auraient eu l'occasion de remporter la mise si les pénalités avaient été tentées, les Brivistes préférant chercher des touches ou bien des mêlées ordonnées, mais pour certains ça fait malgré tout désordre.

Pour se rassurer, on peut toujours avancer qu'ils manquaient Andy Goode, Riky Flutey, Gerhard Vosloo et Alix popham. L'absence de ces gaillards si talentueux soient-ils n'explique pas l'absence de cohésion et d'envie qui sont apparues dans ce match qui à défaut d'être une rencontre de référence, n'en n'est pas moins révélatrice de lacunes troublantes.

Les Brivistes ont certes marqué un essai en première mi-temps, dans le premier quart d'heure. Une balle expédiée avec précision à la faveur d'un grand coup de pompe de Fabrice Estébanez est récupérée adroitement par Alexis Palisson. Le petit lutin file sur le côté droit et adresse une passe pleine de promesses à Ronnie Cooke, ce n'est plus qu'une formalité (5-0).

Fabrice Estébanez cherche du soutien

Puis les Rochelais vont bénéficier d'une puis de deux pénalités en première mi-temps, et les voilà devant. Ils le seront encore au coup de sirène (9-5). Parfois des défaites sont utiles bien que jamais futiles. " On sait ce que nous devons faire, mais aussi ce qu'il ne faut plus faire si nous ne voulons pas connaître une grande désillusion face à Montpellier'', précise encore Laurent Seigne.

Le Brivistes ont encore quelques jours pour gommer ces imperfections, ce serait dommage de plomber d'entrée de jeu l'ambiance.