Actualités

Brive plage 2009, c’est fini. Premier bilan à chaud.

  • Publié le 09/08/2009 à 16:55
  • Par Olivier SOULIÉ
Stéphane Canarias il y a quelques jours sous le soleil de Brive plageLa plage de la Guierle est en passe de redevenir théâtre de verdure. Le sable est encore là mais, bientôt, les pavés referont leur apparition. Brive plage 2009 a vécu. Il est déjà temps de tirer un premier bilan à chaud avec Stéphane Canarias, directeur de l'office de tourisme, organisme organisateur de la manifestation.

La pluie battante qui s'abat actuellement sur la ville n'a pas empêché les organisateurs et les services de la Ville de commencer le démontage de Brive plage. A deux pas de la Guierle, dans l'intimité d'un café, Stéphane Canarias évoque l'édition passée et celle à venir. Morceaux choisis :

  • "Le fait marquant, qui a touché tous les membres de l'organisation, a été la formidable réaction du public face aux deux annulations successives du concert de Magic System (voir ici et ). On s'attendait à une mauvaise réaction des spectateurs légitimement déçus mais, à quelques rares exceptions près, tout le monde a été très compréhensif et ce soutien nous a fait beaucoup de bien."

  • "Côté fréquentation, le premier week-end et la première semaine ont été excellents avec une augmentation de 20 à 50% par rapport à 2008. A suivi un 2e week-end plus morose, avec moins de visiteurs. Puis la 2e semaine a connu une belle affluence, surtout grâce aux concerts des têtes d'affiches, avec un record d'affluence toutes éditions confondues lors du concert de Magic System avec quelque 3.500 spectateurs. C'est énorme! Au total, Brive plage a accueilli cette année 65.000 personnes sur les 17 jours."

  • "Une enquête de fréquentation a été effectuée sur les 17 jours de Brive plage. Même s'il faut encore analyser les résultats, on a déjà remarqué qu'il y avait eu trois types de visiteurs : des habitants d'ici, d'autres venus de communes à 100 kilomètres à la ronde pour certains concerts comme "Anonyme Hand's Co" par exemple, et des visiteurs venus d'encore plus loin pour les concerts des têtes d'affiche comme Anaïs et Magic System. Nous avons également eu plus de touristes que sur les précédentes éditions. Et, comme lors des éditions passées, on a constaté un brassage de population avec des gens de niveaux sociaux différents et d'âges très divers, avec des tout petits et des personnes âgées."

  • "Le bar a très bien marché. La restauration également. Nous avons souvent été limités en terme d'espace et nous songeons déjà à élargir la surface de la terrasse pour la prochaine édition, avec peut-être une configuration différente du site dans son ensemble."

  • "L'Otago beach rugby a cartonné lors du premier week-end. Nous avons atteint les limites en terme de nombre d'équipes et de joueurs et, au regard de ce succès, nous pensons faire de cet événement un moment encore plus important de Brive plage, avec l'apport possible de personnes qui font références dans le milieu du beach rugby. L'Otago beach rugby serait alors un événement majeur pour ce sport."

  • "Les artistes ont tous été ravis de l'accueil qu'on leur a réservé. On mise beaucoup là dessus pour que fonctionne le bouche-à-oreille dans  le milieu des artistes de scène. C'est comme ça qu'on pourra parfaire notre réputation et qu'on pourra être considéré par les artistes comme un véritable festival. Ce qu'on tend à devenir, la programmation d'Anaïs étant dans un esprit plus "festival" que "soleil". Tous ont salué le professionnalisme des gens du son, de la lumière, etc. A l'avenir, même si la thématique "soleil" sera évidemment au rendez-vous, on programmera aussi des artistes peut-être un peu moins connus du grand public mais qui donneront un cachet festival à Brive plage."