Actualités

Lac du Causse: lac calme, plages démontées

  • Publié le 10/08/2009 à 15:53
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Lac du Causse: on démonte les installations des Mondiaux à l'avironLes Mondiaux junior à l’aviron se sont achevés il y a deux jours et la dernière délégation encore présente à Brive, Singapour, vient de partir en fin d’après-midi.


Place désormais au démontage des installations qui va s’étaler sur la semaine.



Plus aucun rameur ni sur l’eau ni sur les berges. Place aujourd’hui à d’autres « gros bras » du démontage. Aux cris d’encouragements ont succédé les alarmes des engins de manutention. Les services municipaux ou du Causse corrézien sont de tous les fronts. Sur les plages, ils abattent les tentes, pagodes avant de s’attaquer aux tribunes. Sur l’eau, les bateaux font les navettes. "Il faut démonter entièrement les pontons du départ tenu avant de pouvoir retirer le balisage", explique Eric Tanton.


Les palissades sont repliées"Dès la fin de la compétition, nous avions déjà enlevé tout ce qui pouvait être sujet à disparition ou dégradation", explique Alain Lagrave, directeur de la base nautique. "Mais il va nous falloir encore toute cette semaine pour tout faire disparaître, ce qui explique que la baignade soit encore interdite pour raison de sécurité, pendant cette période."


Dans les cuisines, on remise tous les ustensiles alors que dans la salle de détente s'accumule des montagnes de couvertures. "Aujourd'hui, nous avons récupéré les 500 couvertures et autant de draps que nous avions fournis aux délégations qui étaient hébergées dans les lycées ou en gîtes."


En cuisine, on range les ustensilesSur une petite table en retrait, Philippe Maumet, responsable du transport de toutes ces troupes, a encore le nez plongé dans les factures et les fiches horaires. "Hier, 16 bus sont partis pour les aéroports de Toulouse ou Bordeaux. Il a fallu des bus spéciaux pour la Chine et l'Australie qui voulaient visiter Paris avant de décoller. La Turquie s'est envolée de Lyon. Le Chili est parti cette nuit à 4h." Une petite prouesse finale pour celui qui a dû faire face à un casse-tête quotidien: "Pendant la compétition, il y avait une centaine de navettes par jour à gérer en tenant compte des horaires de tout le monde. J'ai fait voyager tous les jours 1.200 personnes à l'heure et sans accident", répète-t-il fièrement. "Je soufflerai vraiment avec le départ de la dernière délégation, Singapour qui décolle de Bordeaux à 21h." Alors, l'agent municipal pourra enfin profité d'un repos bien mérité, comme tous ceux qui ont contribué à faire de ces Mondiaux une belle réussite.


Démontage des pontons du départ tenu


Attention, démontage en cours, baignade interdite


Packs de bouteilles


Piles de couvertures


Les panneaux des nations bien rangés... pour reservir


Démontage des tentes


Pour ce qui bouge


petunias abandonnés sur le ponton podium


Tongs sans propriétaire!