Actualités

Simone du Breuil : « Les Orchestrades ont failli ne pas se faire à Brive »

  • Publié le 17/08/2009 à 15:59
  • Par Olivier SOULIÉ


Quelque 400 musiciens issus de seize formations de six pays (Algérie, Chine, Danemark, France, Japon, Venezuela) ou venus à titre individuel vont participer aux Orchestrades universelles 2009. Dès mercredi, Brive va vivre au son des Orchestrades. Ça durera jusqu'au concert final du 26 août en présence du chanteur Stanislas. A la tête de l'organisation, la présidente du SOJE (Symphonie des orchestres de jeunes d'Europe), Simone du Breuil, créatrice de l'événement qui fête ses 25 ans.Vincent Thomas, directeur musical des Orchestrades


"Tout enfant qui fait de la musique aura une vie meilleure pour deux raisons. Premièrement, la musique fait travailler les deux hémisphères cérébraux et développe les connexions neurologiques. C'est reconnu par le monde scientifique. Et, deuxièmement, la musique est une école de tolérance et s'il y avait plus de musiciens, il y aurait moins de bagarres". Simone du Breuil a les Orchestrades chevillées au corps. Elle les a lancées à Brive en 1983. Un peu par hasard.



"Les Orchestrades auraient dû voir le jour à Angers. Finalement, au dernier moment, ça n'a pas pu se faire. J'avais déjà 250 jeunes musiciens inscrits, alors, si j'avais dû annuler, ils m'auraient jetée à l'eau !" C'est là où le hasard a joué un rôle prépondérant. "J'avais un rendez-vous à la SACEM à Paris. Je décide de prendre un café avenue de la Grande-Armée. Là je vois un homme qui me reconnaît et que je crois connaître aussi sans que je n'arrive à l'identifier. Je lui explique mon souci avec les Orchestrades et Angers.

portrait-simone-dubreuil

Ce monsieur m'a alors dit d'essayer d'organiser l'événement à Brive, et il m'a pris un rendez-vous avec le maire de l'époque Jean Charbonnel. J'ai appris plus tard que cet inconnu était Bernard Martinat, qui était, au moment des faits, responsable de la culture de la Ville". Le rendez-vous avec Jean Charbonnel se passera à merveille : "Il m'a laissé parler sans rien dire pendant 20 minutes. C'était très impressionnant. Et il a fini par accepter l'idée de faire les Orchestrades à Brive, pour un an". Le succès fut tel que la manifestation fut reconduite d'année en année. "Le succès vient surtout de l'esprit de solidarité qui souffle sur les Orchestrades depuis le début. J'ai d'ailleurs 17 mariages "orchestradiens" à mon actif !", s'amuse l'organisatrice.

Une nouveauté: des ateliers pour tous les Brivistes



2009 est l'année des 25 ans de la manifestation. Il fallait forcément marquer le coup. Et ce sera chose faite puisque Stanislas sera là. Un sacré événement que de voir ce chef d'orchestre et arrangeur des plus grands (Céline Dion, Charles Aznavour), devenu depuis chanteur à succès, au milieu des jeunes musiciens déjà enthousiastes. "Son assistant est déjà là", précise Simone du Breuil, "et lui arrivera lundi pour participer aux répétitions. Lors du concert final, il chantera ses tubes, jouera du piano et dirigera l'orchestre". Quelques heures avant, il aura participé à une séance de dédicace vers la collégiale.

Cette édition anniversaire, sur le thème "musique populaire, bonheur partagé" choisi par le directeur musical Vincent Thomas, est aussi celle d'une belle nouveauté : la possibilité pour les Brivistes de tous les âges de participer à l'événement à travers des ateliers gratuits :

  • atelier percussions : les jeunes de 13 à 18 ans pourront acquérir quelques notions de percussions. Inutile d'avoir des connaissances en musique, seule la motivation est de rigueur. Les participants joueront lors d'une parade dans les rues de Brive.

  • atelier découverte : ouvert à tous, cet atelier permettra aux inscrits de découvrir le fonctionnement de la "machine" Orchestrades de l'intérieur, du travail administratif au concert final. Les participants auront la chance d'assister à la répétition générale du concert final et pourront s'entretenir avec les chefs de pupitre et chefs d'orchestre.

  • atelier minimuz : ouvert aux enfants des crèches, écoles maternelles et primaires de Brive, accompagnés par leurs parents, cet atelier permettra aux petits de découvrir la musique à travers une séance d'une heure et lors de la répétition d'un orchestre.


Pour de plus amples renseignements sur ces ateliers, un numéro : 06.18.12.48.65.

En dehors de l'événement Stanislas lors du concert final (le seul concert payant des Orchestrades, mercredi 26 août à 21h à l'Espace des Trois provinces - réservations dès demain au 05.55.18.17.40), les mélomanes auront de quoi faire. Dès mercredi, les concerts gratuits vont s'enchaîner, à Brive et dans les communes alentours. Pour découvrir les groupes et le programme au jour le jour, rendez-vous sur le site des Orchestrades Universelles en cliquant ici.