Actualités

Les Beatles à l’heure européenne

  • Publié le 17/02/2009 à 16:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE
L'atelier "anglais par le rock"Pendant sa semaine européenne, l'ensemble scolaire Edmond Michelet a remplacé tous ses cours par des ateliers divers et variés. L'école autrement comme une grande "récré".

Même pratiquer l'anglais devient un plaisir en apprenant à chanter les tubes des Beatles ou de Nirvana. It's all right!

Agglutinés autour du micro, une poignée d'élèves de troisième entonne en chœur, la voix un peu hésitante,  "Here comes the sun" des Beatles, accompagnés à la guitare par d'autres camarades. Avec un peu plus d'assurance, ils reprennent "Smells like teen spirits" de Nirvana, sous la houlette du prof d'anglais, un vrai de vrai anglais qui leur parle français avec cette pointe d'accent so british. C'est de "l'anglais par le rock" et ça swingue drôlement sous les combles au collège Notre Dame. "C'est bien, on parle anglais et on fait du rock", explique Géraldine. Du jamais vu!

[caption id="attachment_1373" align="alignright" width="300" caption="Les stratèges de l'atelier Warhammer"]L'atelier Warhammer[/caption]

Pour cette semaine européenne, pendant laquelle tous les établissements de l'ensemble scolaire Edmond Michelet reçoivent aussi des élèves anglais, polonais, tchèque, espagnols et italiens, tous les cours ont été supprimés et remplacés par des ateliers qui tournent autour de cette idée de citoyenneté.

Tout l'établissement fourmille d'ateliers. Chaque élève a au préalable choisi le sien pour la semaine, dans un joyeux brassage des classes. Des tout-petits en maternelle au plus grands en terminale, personne n'échappe à cet élan.

[caption id="attachment_1376" align="alignleft" width="300" caption="Jeu de construction à l'atelier mosaïque"]L'atelier mosaique[/caption]

Les uns font de l'archéologie à la recherche d'un ancêtre commun. Les autres réalisent une frise avec les savants qui ont fait l'Europe. Il y a des ateliers musique, mosaïque, calligraphie, VTT cartographie, géologie, math et origami, danse moderne, jeux anglais, Warhammer... On voit même circuler des élèves avec appareil photo et caméra engrangeant des images souvenirs pour le journal et le blog de l'école.

Même l'accueil est assuré par des élèves de troisième qui jouent à la fois les hôtes, les guides et les agents de liaison. "On se déplace à travers les classes, on relève les absents, on fait plein de choses. Par exemple, on a rempli 40 dossiers pour les Tchèques", commente Julie. Mais, "Il n'y a pas de cours, pas de travail à faire", se réjouit Quentin, chef de file des six élèves volontaires pour cet exercice. Comme un souffle de liberté.

[caption id="attachment_1379" align="aligncenter" width="300" caption="L'atelier archéologie remonte le temps"]L'atelier archéologie[/caption]

[caption id="attachment_1380" align="aligncenter" width="214" caption="Un élève photographe bien perché"]Un élève photographe bien perché[/caption]