Actualités

Rugby Top 14 : Toulouse lamine Brive 38 à 0

  • Publié le 22/08/2009 à 17:49
  • Par Jean René LAVERGNE
Gerard Vosloo, balle en mains, tente de percer la défense ToulousaineLes Brivistes avaient affiché la couleur, ils venaient à Toulouse pour faire un truc, ou si vous préférez un exploit , un bon résultat quoi! Du rêve à la réalité il reste une sacrée marge. Cette après midi les joueurs de Laurent Seigne en ont fait la cruelle expérience. Sous le soleil toulousain ils n'ont pas vu le jour, ils ont encaissé 38 points sans en marquer aucun.

Les supporters brivistes ont fait le plein d'émotions lors de ce bref déplacement, mais de ces émotions là  ils s'en seraient bien passés. Leurs protégés ont subi les foudres d'un adversaire réaliste en diable qui a  dès le coup d'envoi marqué son territoire et scellé à la cire rouge ses ambitions. Fabrice Estebanez pris par la défense ToulousaineEn cinq minutes chrono, Ellisalde et Heymans claquent une pénalité, un essai et une transformation (10-0). Cette équipe du stade Toulousain qui aligne dans ses rangs la plaisanterie de huit internationaux Français réalise un début de match de haute volée.  Des premières minutes qui vont donner le tempo d'un récital de qualité bien que nous soyons à l'aune de la saison déjà prometteuse pour ces Toulousains. Les actions sont d'envergure; le paquet d'avants effectue le gros du boulot. L'abattage est saisissant, la moisson de balles est une mine pour des trois quarts bien inspirés et créatifs. En face le CABCL  ne rend pas les armes, mais la faible cohorte de supporters broie du noir. Luciano Orquera manqué en première période trois pénalités, et le compteur des Corréziens reste figé à 0.

Les  toulousains engrangent les points. Jean Baptiste Elissalde marque encore et encore, pénalités, drop tout lui réussi et à la  pause le score est fleuve (19-0)

En seconde mi-temps la tâche sera encore bien compliquée, sur quelques trop rares occasions le CABCL est en mesure de franchir cette ligne qui se refuse à lui comme une promise à son amoureux.Christian Short La rentrée de Thompson au talon apportera un peu de jus et de puissance au sein de cette première ligne trop souvent à la faute. ''Le turn-over" ne changera pas radicalement la donne pour cette équipe corrézienne qui va  encaisser trois autres essais. Des modèles du genre signés Maxime Médard, Vincent Clerc, et Rémi Lamerat. Du bel ouvrage en somme offert par les stadistes aux 18.454 spectateurs. Dans le camp briviste, la facture est lourde. Pas encore l'heure du doute heureusement, mais assurément l'heure d'apporter une réponse collective sonnera dès vendredi soir prochain avec la réception de l'ASM qui a battu cette après midi Montauban 37-16.

Ce deuxième match du Top 14 est à oublier. Il est déjà temps de penser à l'acte trois d'un scénario indécis.








cab-toulouse9