Actualités

« 1, 2, 3, 4 » aux ateliers percus des jeunes !

  • Publié le 25/08/2009 à 13:35
  • Par Allan DE CRAIEYE



Avant la rentrée des classes, la cité scolaire d'Arsonval sert d'internat et de lieu de répétition lors des Orchestrades. Aussi, la population briviste peut entendre un rythme brésilien provenant du gymnase.

Le prof Mathieu FortPourtant, pas de forêt vierge, pas de sable chaud ni de Rio de Janeiro mais un groupe de jeunes brivistes battant les peaux des caisses claires et gros toms aux sons des "1, 2, 3, 4 !" poussés par Mathieu Fort, un jeune batteur d'origine vendéenne. Après avoir joué de divers instruments, il a suivi un cursus professionnel à Limoges auprès de Jean-Marc Lajudie et fait actuellement parti d'une fanfare funk.

Accompagné ici d'une demi-douzaine de jeunes dont l'âge varie de 9 à 12 ans, il leur fait découvrir les joies des percussions de l'Amérique méridionale par des rythmes simples, bien que parfois difficile à enchaîner. "Ils ont l'oreille", affirme-t-il au sujet de ses jeunes élèves. "Normalement on joue avec des instruments bien plus gros, mais pour que ce soit plus facile pour eux, on utilise des gros toms, des caisses claires, des cloches, etc."

Mis en place par Vincent Thomas, le directeur artistique des Orchestrades, afin d'intégrer plus de Brivistes à l'événement, le projet n'a pas connu le succès attendu et donc, l'ancienne tranche d'âge fixée entre 13 et 18 ans a été descendue à celle entre 9 -et 12 ans de façon à intégrer un public plus curieux.

Vous aurez l'occasion de les voir mercredi en fin d'après-midi en centre-ville où ils feront la démonstration de leurs talents. Jeunesse, à vous les tambours!