Actualités

L’ADAPAC au service des plus fragiles

  • Publié le 26/08/2009 à 14:57
  • Par Jennifer BRESSAN
adapac2L'ADAPAC, pour Association départementale d'aide à domicile aux personnes et d'accompagnement de la Corrèze, est une association qui vous épaule à tous moment de la vie, et qui vous assiste dans chacun de vos gestes du quotidien. Des tâches ménagères à l'assistance complète des seniors dépendants en passant par la garde d'enfants, l'éventail des services proposés est large. Leur particularité : la professionnalisation des auxiliaires, leur force : la rigueur. Virginie Abate, la directrice de l'ADAPAC nous retrace l'historique et les caractéristiques de cette association qui organise un forum de l'aide à domicile le 19 septembre aux Trois provinces.



C'est sous l'impulsion de la Caisse régionale de la sécurité sociale que cette association loi 1901, à but non lucratif, a été créée en 1963. En février 2007, l'ADAPAC, dont le conseil général est le principal partenaire, a reçu l'agrément qualité préfectorale.Virginie Abate, directrice de l'ADAPAC "Aujourd'hui, l'ADAPAC compte 500 auxiliaires en Corrèze et chaque mois, environ 4.000 personnes font appel à nos services", précise Virgine Abate. Si, par le passé, l'ADAPAC s'occupait uniquement des personnes âgées, aujourd'hui, elle a élargi ses compétences aux personnes les plus fragiles : les seniors, mais aussi les personnes handicapées et les enfants de moins de 3 ans.

Ainsi, les services comprennent les tâches ménagères, l'aide à la mobilité, la préparation des repas, les courses, la contribution au maintien du lien social, les démarches administratives, la surveillance de la personne, la garde d'enfants et l'aide à l'emploi direct puisqu'un service mandataire est aussi proposé. Le métier s'est professionnalisé : des agents à domicile, des assistantes de vie et des auxiliaires de vie sociale se relayent au sein de l'association. Au total, 34% des personnes sont qualifiées, soit près de 200 personnes.

Des formations en interne sont organisées. Pour cela, un appartement pédagogique a été aménagé. L'association est dynamique : pour avancer et se perfectionner, ses membres n'hésitent pas à se remettre en question. En ce sens, un service de coordination a vu le jour, de même qu'un volet qualité, des plannings prévisionnels et des réunions de proximité. Pour réduire le sentiment d'éloignement que les auxiliaires peuvent ressentir en naviguant d'un client à l'autre, des groupes de paroles animés par un psychologue sont organisés depuis plusieurs années.

Le forum de l'aide à domicile du 19 septembre aux Trois provinces vise à valoriser l'image de l'association et à la faire connaître aux familles faisant appel à ses services. "Nous sommes fiers du travail que nous faisons et nous voulons le faire partager". Durant cette journée où tous les interlocuteurs et les partenaires seront rassemblés, la matinée sera consacrée aux débats, et des points information resteront à la disposition des visiteurs jusqu'à 17h.

Le témoignage de bénéficiaires des servicesFrancine auxiliaire de vie sociale à l'ADAPAC depuis 29 ans

Francine, auxiliaire à l'ADAPAC depuis 29 ans, s'occupe quotidiennement de Marcel et Georgette depuis 7 ans. Dès 8h, la première auxiliaire arrive ; elles vont se relayer jusqu'à 17h. Si Marcel est toujours autonome, sa femme a besoin de soins particuliers. Francine l'assiste dans les gestes du quotidien, elle la soutient dans ses déplacements, elle l'a nourrie et la réconforte. Un véritable lien s'est noué entre eux. "J'aime beaucoup mon métier", nous confie-t-elle. Et de poursuivre: "On donne beaucoup mais on reçoit aussi énormément. Un sourire nous suffit. L'apport est réciproque". Si toutes les personnes ne mettent pas tant de passion et de cœur à l'ouvrage, Francine est attentive et attentionnée. Elle a conscience de faire partie de la famille. Marcel, 86 ans, nous confie, émue : "Ma deuxième famille c'est l'ADAPAC. Je ne sais pas comment je pourrais faire sans eux. Dites-le bien".