Actualités

Brown Europe inaugure sa nouvelle usine briviste

  • Publié le 20/03/2017 à 14:22
  • Par Marie Christine MALSOUTE. Photos : Diarmid COURREGES


Située dans le parc d'entreprises Ouest et inaugurée vendredi 17 mars, cette nouvelle unité de Brown Europe transforme des barres de métaux pour l'aéronautique, le nucléaire, la Formule 1 ou le médical. Une implantation stratégique pour assoir la montée en puissance de cette filiale du groupe français Eramet.



 

Entré en service depuis plus d'un an, le vaste atelier ne compte pour l'instant qu'une ligne de production et l'espace inoccupé témoigne des belles perspectives d'extension que se donne l'entreprise. "Nous sommes installés pour l'instant sur 4.000m2, avec la capacité de nous agrandir progressivement sur les 20.000m2 déjà terrassés", prévoit le directeur général Patrice Echalier. Sans compter l'ample réserve foncière qu'offrent les 5 hectares de parcelle.

Brown Europe y aura investi 9 millions d’euros dont 4 dans le process de production. Basée depuis plus de 30 ans à Laval-de-Cère, la filiale du groupe Eramet avait besoin de s'étendre afin de répondre aux besoins croissants de l'industrie aéronautique, mais son site lotois fabricant couronnes et barres ne lui offrait pas de possibilité d'extension. Décision a donc été prise d'ouvrir cette deuxième unité à Brive à la croisée d'axes logistiques. "Ici, nous sommes assis sur une culture mécanique assez forte et le recrutement sera plus facile", escompte le directeur. L'occasion aussi pour la société de repenser ses process de production afin d'être plus efficients vis-à-vis de ses clients: à chaque site sa spécificité.

La stratégie de l'entreprise est ainsi de recentrer la production de couronnes de fils d'acier à Laval-de-Cère et de centraliser celle des barres à Brive. Inaugurée vendredi dernier, l'unité briviste a déjà transformé en 2016 ses 300 tonnes de barres d'aciers spéciaux, alliés ou inoxydables, de superalliages ou titane. "Notre objectif est d'atteindre les 600 tonnes à moyen terme et une deuxième ligne est en projet pour de plus petits diamètres."

La matière arrive sous forme de couronnes qui sont étirées par la ligne automatisée en barres bien rectilignes avec une réduction pouvant atteindre 40 à 50% du diamètre, tout en augmentant la résistance mécanique du produit. "On ne change pas beaucoup la forme, tout se passe au cœur de la matière." Une transformation à froid, spécificité de l'entreprise, qui se révèle plus économique notamment pour les productions de moindres tonnages. "C'est un procédé de ligne assez unique en Europe sur ces matériaux spécifiques", souligne Patrice Echalier. "On a divisé par trois le temps de fabrication de barre."

Brown Europe fournit ainsi des alliages haute performance aux fasteners qui retravaillent à la suite en autant de vis, boulons, ressorts et autres éléments de liaisons pour les filières d'excellence. Principalement pour l'aéronautique, mais aussi la compétition automobile, le médical ou le nucléaire. "On prévoit une croissance de 10% par an de notre activité", estime le directeur. L'entreprise, qui emploie une soixantaine de salariés dont une dizaine à Brive, prévoit également la création de 20 emplois au total d'ici fin 2017.

L'inauguration s'est déroulée en présence de nombreux élus et des représentants de l'Etat qui ont unanimement salué le dynamisme de l'entreprise et l'importance du pôle mécanique du bassin de Brive. Denis Hugelmann, président d'Aubert et Duval groupe Eramet, principal fournisseur de Brown Europe, a salué ce "développement conjoint" et soulignait le rôle complémentaire que Brown Europe pouvait jouer dans la filière européenne du titane que le groupe met en place, notamment avec une première usine de lingots de titane fabriqués à partir des copeaux de production.