Actualités

Une matinée dans les écoles de la ville

  • Publié le 03/09/2009 à 15:42
  • Par Olivier SOULIÉ
La cour de l'école Thérèse Simonet a subi une véritable métamorphose

"Vous êtes contents d'être revenus à l'école les enfants ?" Les écoliers, en chœur : "Ouiiiiiiiiii". Philippe Nauche a récolté cette même réponse dans toutes les classes qu'il a visitées ce matin en ce jour de rentrée des maternelles et des primaires. Les écoliers studieux en ce jour de rentréeLa matinée a débuté à l'école Thérèse Simonet. Le directeur Marc Cueille a accueilli le maire avec un présent original : un extrait du registre matricule où figure l'inscription, en date du 21 septembre 1964, du petit Philippe Nauche, qui effectuera toute sa scolarité primaire dans le quartier des Chapélies. L'école primaire, qui compte 9 classes et pourrait en avoir une dixième l'année prochaine au regard de la montée des effectifs en CP, a bénéficié d'une rénovation, pour ne pas dire d'une métamorphose, de la cour. Nicole Chaumont, adjointe en charge des affaires scolairesTracés au sol, six marelles, une piste de circulation et un petit terrain de sport. Et, pour permettre aux écoliers de faire pousser des végétaux, de longues bandes de terre fraîchement remuée où trônent déjà quelques plantes. L'école maternelle n'est pas en reste. Un nouvel éclairage, automatique et variant en fonction de la luminosité ambiante, y a été installé. L'ancien éclairage était, il est vrai, obsolète.

A l'école du pont Cardinal

Deuxième étape de cette matinée visite dans les écoles, l'établissement du pont Cardinal. L'ex-inspecteur d'académie et désormais conseiller auprès du recteur, Max Gratadour, est là. La directrice Marie-Line Salesse placera, dès l'arrivée du maire et de son adjointe en charge des affaires scolaires Nicole Chaumont, tout le bonheur qu'elle a à enseigner ici dans de telles conditions. enfant-nb-1"Franchement, on est ravi ! L'école est très colorée depuis la fin des travaux de peinture dans les classes et c'est très plaisant. Ça permet de se réapproprier le lieu, de s'y sentir bien, et c'est vraiment important d'aimer l'endroit dans lequel on travaille."

Avec un peu d'avance sur l'horaire prévu, la visite s'est poursuivie à l'école Lucie Aubrac, quartier de Rivet. Un établissement spacieux qui accueille 94 élèves. "Ils ont l'air sage, ça démarre plutôt bien", se satisfait une institutrice. La nouvelle directrice Audrey Charlot dirige la visite et ne manquera pas de faire découvrir à Philippe Nauche l'une des belles originalités de l'école : sa salle d'activités, sorte de petit gymnase, à deux pas des salles de cours.

C'est à Tujac, à l'école Marie Curie, que la matinée s'est achevée. Là aussi, des travaux ont été effectués, notamment un rafraichissement des peintures murales qui a redonné de la gaieté à l'établissement. La cour aussi a bénéficié d'un sacré coup de jeune. Et les élèves, à en croire leur enthousiasme en récréation, s'y sentent particulièrement bien. Peut-être même pourront-ils bientôt bénéficier d'un "city stade" qui se construit en ce moment même juste en face de leur école.







Marc Cueille, directeur de l'école Thérèse Simonet, offre à Philippe Nauche un extrait du registre où figure son inscription