Actualités

Des zones industrielles plus écologiques

  • Publié le 20/02/2009 à 08:55
  • Par Jean René LAVERGNE






[caption id="attachment_1581" align="alignleft" width="451" caption="Signature de la convention entre les élus, la CCI et le président de l'association"]Signature de la convention entre les élus, la CCI et le président de l'association[/caption]



Les zones industrielles de Beauregard, la Marquisie, le Teinchurier et de la Sarretie devraient  dans les prochains mois vivre une profonde mutation. Sous l'égide de l'association des entreprises, une cinquantaine de sociétés se sont engagées dans un démarche de revalorisation de l'espace industriel. Une convention a été signée cet après midi entre la CCI de Brive, la Ville et la CAB.

L'idée n'est pas nouvelle, elle date même de 1997. Une longue, très longue période de gestion pour arriver finalement à du concret, à savoir cette convention inédite de partenariat entre la CCI, la Ville et la CAB pour un vaste et ambitieux projet de requalification des zones industrielles de Beauregard, la Marquisie, le Teinchurier et de la Sarretie. Sur ces espaces dont certains ont été créés dans les années 70, on dénombre 120 entreprises qui emploient globalement 5000 salariés.

Une association des entreprises de ces zones industrielles a été créée. Elle est présidée par Marc Faurie. Plus de la moitié des sociétés implantées sur ces zones industrielles a rejoint l'association. Il s'agit collectivement d'initier une démarche de gestion durable s'appuyant sur une charte de qualité  environnementale. Vaste programme pour un défi de notre temps: concilier le fonctionnement, le développement des entreprises avec l'environnement.

D'autres objectifs moins environnementaux sont aussi affichés clairement comme permettre aux entreprises de rester et se développer sur place.

[caption id="attachment_1583" align="aligncenter" width="300" caption="Les zones industrielles vont changer de physionnomie"]synergie-ouest[/caption]

Quelques exemples:

  • créer une image de marque de la zone,

  • lancer un recueil des besoins des entreprises en matière de services attendus et de moyens mutualisables,

  • définir le principe de la signalétique et sa localisation,

  • inciter les entreprises à améliorer l'apparence de leur site.


Pour  changer l'image des zones industrielles, ce partenariat "force quatre" est l'une des clefs de cette mutation. " Je souhaite que ce que nous allons réaliser sur ces zones industrielles s'exporte sur les autres sites où sont concentrées d'autres industries'', a précisé le maire Philippe Nauche. La vice-présidente de la Communauté d'agglomération de Brive,Patricia Broussolle, ne dit pas autre chose: ''C'est un exemple à retenir."

Un engagement  qui  doit permettre une revalorisation à tous les niveaux de ces  zones industrielles trop souvent  assimilées à des espaces sans âme.

-Moderniser ces zones.