Actualités

Campus universitaire: travaux au premier trimestre 2010

  • Publié le 10/09/2009 à 14:47
  • Par Michel DUBREUIL
Le campus universitaireVictime d'un "transfert" inopiné de crédits, le projet de création d'un campus universitaire à Brive avait pris quelque retard. Dans un communiqué, la Ville de Brive vient d'annoncer que le dossier était débloqué et que les premiers travaux débuteraient à la fin du premier trimestre 2010.

Inscrit au contrat de projets Etat-Région 2007-2013, retenu dans le plan de relance gouvernemental annoncé par le Premier ministre début février au titre des "opérations notables programmées" dans la loi de finances 2009, la Ville de Brive apprenait début juillet que la construction du campus universitaire de Brive, programmé fin 2009, était fortement retardée au profit d'une autre opération. En effet les crédits affectés au campus de Brive avaient été transférés au centre européen de la céramique, chantier connaissant des surcoûts importants.

Devant cette "parole non tenue de l'Etat", Philippe Nauche, député-maire de Brive avait aussitôt saisi par courrier en date du 3 juillet 2009 madame Evelyne Ratte, préfète de Région, madame Martine Daoust, rectrice d'académie, dont les services ont en charge la réalisation du campus de Brive, le président de Région cosignataire du Contrat de projets 2007-2013, et monsieur le sous-préfet de l'arrondissement de Brive, afin d'obtenir des engagements clairs.

La préfète et la rectrice ont apporté  fin juillet au maire de Brive des garanties sur la réalisation du campus universitaire de Brive, annonçant son financement par des crédits de la loi de finances 2010, permettant la consultation des entreprises au 4e trimestre 2009 et le démarrage des travaux à la fin du 1er trimestre 2010.

Ces informations rassurantes sur cette opération annoncée depuis 2007,  vont enfin permettre sa concrétisation d'autant que la Ville de Brive, au-delà de sa participation aux investissements, consacre chaque année 700.000 euros au fonctionnement du pôle universitaire de Brive, élément essentiel du développement du territoire et facteur d'attractivité.

La Ville de Brive a toutefois précisé qu'elle resterait "vigilante sur le respect de la parole donnée par l'Etat".