Actualités

Eclectisme et lieux atypiques pour le début de la saison culturelle

  • Publié le 15/09/2009 à 16:09
  • Par Olivier SOULIÉ
L'artiste en résidence Norton Maza, Colette Froidefont, conseillère artistique spectacle vivant, Françoise Gautry, maire adjoint en charge de la culture, Jean-Paul Dumas, directeur des Treize arches et Marie-Paule Baussan, conseillère artistique art science nature

Les Treize arches, un nom auquel il faudra s'habituer. Il s'agit d'un Etablissement public de coopération culturelle (EPCC), une forme juridique qui permet à des collectivités de s'associer pour développer l'aménagement culturel du territoire en gérant divers lieux culturels. Les Treize arches aura à s'occuper de trois sites : le nouveau théâtre (ouverture prévue début 2011), une salle de musique actuelle située derrière le centre des impôts à la place du centre automobile briviste et où des groupes de musique et de danse pourront répéter (ouverture fin 2009, début 2010) et, enfin, le Garage, un centre art nature science qui fait actuellement office de siège des Treize arches et qui accueillera, à terme, une exposition permanente, "unique en Europe", assure Marie-Paule Baussan, conseillère artistique, sur l'histoire des végétaux et des expositions temporaires. Jean-Paul Dumas

Hier, l'équipe des Treize arches présentait la première partie de la saison culturelle. Une programmation "éclectique, qui invite à la découverte", explique le directeur des Treize arches Jean-Paul Dumas. "La contrainte des lieux actuellement disponibles, peu nombreux, comme l'auditorium ou les Trois provinces nous a guidé vers certains types de spectacles. Et quelques-uns se dérouleront dans des endroits moins attendus ou dans des configurations peu habituelles." Effectivement, certains spectacles auront lieu sous chapiteau mais aussi dans une salle de classe de l'école Thérèse Simonet, au centre Edmond Michelet, dans les jardins de la Guierle ou dans le studio de danse du Conservatoire.

Colette Froidefont a participé à la programmation des spectacles"Notre volonté n'est pas de se démarquer à tout prix mais de faire une programmation qui nous ressemble avec des spectacles que nous avons vus et choisis pour leur qualité." Jean-Paul Dumas ne ment pas. Il suffit d'ouvrir le livret des Treize arches où sont détaillés les spectacles proposés jusqu'en décembre pour se rendre compte de l'indéniable qualité de la programmation. Dès le lancement, vendredi soir, on sera dans les hautes sphères avec deux des meilleurs funambules du monde, Ramon Kelvink Jr et Jade Kindar-Martin. Ça se déroulera à 21h30, place de la Guierle, juste après une déambulation en fanfare avec Zéphyrologie dès 20h45 au départ de la place Charles-de-Gaulle. Et ces prestations sont gratuites. Les absents, en plus d'avoir tort, n'auront aucune excuse.

Marie-Paule Baussan, conseillère artistique art science nature, travaille à mettre en place une exposition permanente sur les végétaux "unique en Europe"Suivront quinze prestations de théâtre, de cirque, de musique, etc, pour les grands comme pour les petits. Retrouvez le détail de la programmation et les formulaires de réservation en les téléchargeant ici.

Parmi la volonté des Treize arches, l'accueil d'artistes en résidence. L'artiste de cirque Johann Le Guillerm est déjà là et restera au Garage jusqu'au 15 décembre. Et le plasticien Norton Maza travaillera, dès le 1er octobre et jusqu'au 30 novembre, au cœur du quartier de Tujac pour faire de ses habitants des "Supersurvivants". "Avec les volontaires, nous concevrons des costumes façon super-héros des films américains qui parleront des problématiques quotidiennes de ceux qui les portent, comme l'intégration par exemple", explique Norton Maza. "L'art visuel peut permettre de faire passer des messages à travers des supports inattendus."