Actualités

Théâtre: visite aux sons des perceuses

  • Publié le 22/09/2009 à 16:57
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Stéphane Hadjoudj et Etienne Patier dans l'entrée du futur théâtreDerrière la façade rénovée du théâtre, les travaux se poursuivent.

Visite improvisée cet après-midi des loges à la scène sous la houlette d'Etienne Patier, adjoint chargé de l'urbanisme et Stéphane Hadjoudj, conducteur d'opération.



Les salles en rénovation"On voit la légère différence de teinte entre les deux étages", s'accordent les deux guides devant la façade du théâtre. Ah! Effectivement, à bien y regarder... L'explication est aussitôt donnée: "Le premier étage date d'environ 1880, la partie haute, elle, a été construite quelque 25 ans plus tard, avec des pierres d'une autre carrière." Et chacun d'apprécier le résultat. Le nettoyage a fait réapparaître la blancheur du calcaire mais aussi les affres du temps, pas très flatteurs, il faut le reconnaître, ainsi que les reprises. "Un badigeon de chaux délayée a permis d'atténuer les contrastes", explique Stéphane Hadjoudj avant d'entamer la visite de ce double chantier, entre un bâtiment ancien et un deuxième en construction.

A cette heure, le bâtiment ancien en est à la pose des menuiseries extérieures. "Dans un mois, il sera hors d'air", ajoute le conducteur d'opération. "L'objectif reste une ouverture pour décembre 2010, janvier 2011", rappelle Etienne Patier.

Vue de l'ancien sur le nouveauLe perron une fois grimpé: "Vous êtes ici dans l'accueil, nous avons conserver l'entrée qui existait, elle distribuera les différentes salles." Et notamment l'autre bâtiment, en passant par des verrières, "zones stratégiques de liaison qui apporteront une transparence au lieu".

Difficile pour l'heure d'imaginer, malgré les explications ce que donneront tous ces agencements. Les choses prennent cependant tournure et tout au long de la visite, on constate l'ampleur du chantier où s'affairent à tous les étages les ouvriers. Jusqu'aux futures loges et au foyer des artistes en sous sol, en fait au rez-de-chaussée, sous le foyer-bar.

La visite débouche naturellement à l'air libre sur le nouveau bâtiment en construction: la scène avec un plateau qui atteindra les 220m2 (contre 105 précédemment). La jauge sera d'environ 475 places, "légèrement inférieure à celle qui existait de 510 places, mais dans des conditions de confort assis et visuel bien meilleures." A cela aussi, une explication: "La courbure de la scène a été redessinée, ce qui a diminué la jauge au profit d'un élargissement du cadre de scène qui permettra d'accueillir beaucoup plus de spectacles. La régie a également été modifiée", explique l'élu. "Mais nous restons dans l'enveloppe des 11 millions d'euros TTC."

Le nouveau bâtiment avec sa scèneSur cette scène, dans le bruit discordant des engins de chantiers, on tente alors d'imaginer, face au public, ce que donneront ce parterre inachevé, son balcon, les deux galeries latérales sur les coursives... Au-dessus, encore, il y aura des bureaux pour l'équipe des 13 Arches, l'EPCC qui gèrera les spectacles. On a hâte d'en voir plus dès que le chantier sera bien avancé.

La construction du nouveau bâtiment