Actualités

Le théâtre dans son bleu de chantier

  • Publié le 20/02/2009 à 16:36
  • Par Marie Christine MALSOUTE
[caption id="attachment_1660" align="alignleft" width="450" caption="Le député-maire Philippe Nauche entouré du photographe et de la graphiste qui ont réalisé le visuel du filet"]Le député-maire Philippe Nauche entouré du photographe et de la graphiste qui ont réalisé le visuel du filet[/caption]

Impossible de ne pas voir cet immense filet bleu de protection tendu sur toute la façade du théâtre municipal. Ce visuel en images marque une nouvelle étape dans la rénovation de cet équipement culturel.

Visite sur place et à l'envers du décor. L'occasion de faire le point sur les travaux.

Habituellement, il n'y a rien de plus moche qu'une bâche de chantier. La beauté de cette bâche qui couvre pas moins de 574m2, fait presque aussi oublier les débuts difficiles de ce chantier qui a connu "un retard à l'allumage", a rappelé le député-maire Philippe Nauche. La présence de ce visuel prouve qu'enfin les travaux sont en bonne voie.

[caption id="attachment_1661" align="alignright" width="300" caption="L'envers du décor"]L'envers du décor[/caption]

La Ville a voulu utiliser à fond le potentiel de ce filet de protection mis en place pour le nettoyage de la façade, en l'habillant de photographies de Patrick Fabre, mises en scène par  un studio de création briviste Bicom studio, et la graphiste Sophie Lepage, donnant ainsi un aperçu de ce que sera le futur grand lieu culturel de Brive.

Derrière la bâche, la façade subit un "aéro-gommage" délicat, réalisé par l'entreprise Sarebat de Varetz. "La moitié de la façade a été nettoyée", précise le directeur des services techniques Pierre Guicharnaud. "Par endroits, la façade est bien dégradée, ce qui va entraîner des travaux de polissage."

Sauf gros alea, ce nettoyage devrait cependant être terminé pour la fin juin, symboliquement pour la Fête de la musique, le 21 juin. Le filet sera alors soigneusement retiré pour être réutilisé plus tard pour l'extension sur l'arrière, de novembre prochain à avril 2010.

"Le surcoût de ce filet visuel s'élève à 15.000 euros", détaille le député-maire Philippe Nauche, satisfait de voir ainsi valoriser ce grand chantier et l'élan culturel qu'il sous-tend.

Quant au coût global de ce chantier, il s'élève à 11 millions d'euros dont plus de 45% de subventions des divers partenaires Europe, Etat, Région, Département. Pour une ouverture prévue en janvier 2011.

[caption id="attachment_1662" align="alignleft" width="300" caption="Une coupe de la future réalisation"]Une coupe de la future réalisation[/caption]

Malgré la découverte d'un égout, immédiatement dévié par les bons soins de la Communauté d'agglomération, les travaux respectent le calendrier.

Le bâtiment conservé a entièrement été curé. Du bâtiment sur l'arrière, il ne reste plus rien, qu'une vaste esplanade. Les fondations en pierre devant soutenir la future extension ont également été réalisées. Actuellement, il est procédé au recépage des pieux. La réalisation des massifs en béton armé devrait courir jusqu'à la mi-mars. Ensuite pourra commencé le gros œuvre qui s'étalera jusqu'en décembre 2009.