Actualités

Bio dimanche à la Guierle

  • Publié le 27/09/2009 à 10:41
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Foire bio

Aujourd'hui, dimanche, c'est exceptionnellement jour de marché sous la halle Brassens. Un marché particulier puisqu'il s'agit d'une foire bio. Vous y trouvez de l'alimentaire principalement mais aussi des produits ménagers, des conseils pour la rénovation, des vêtements... et même un organisme financier solidaire, et oui!

Ballade à travers les stands. Juste pour vous donner envie d'aller y faire un tour par ce bel après-midi. Nous, on a flashé sur les sorbets de Sophie, la lessive de cendre de Marie-Luc ou les conserves de pâtissons du GAEC de Jean-Jacques. Mais il y a beaucoup d'autres choses à découvrir.



Jean-Jacques Peyrissguet, maraîcher des "Champs libres"10h15. La foire biologique et artisanale n'a ouvert que depuis un quart d'heure mais déjà amateurs ou curieux se promènent dans les travées. Il y a l'embarras du choix avec une soixantaine d'exposants venus de toute la Corrèze et des départements voisins. "Goûter moi ces petits pâtissons au vinaigre avec des feuilles de cassis", propose Jean-Jacques Peyrissaguet. Lui vient d'une ferme en agriculture biodynamique, d'un GAEC situé sur le Plateau des Mille vaches. "Comme on est 8 sur la ferme, on peut faire à la fois de l'élevage, du maraîchage et de la conserve." Son bel étalage de pyramides de bocaux attire les chalands, interpellés par les couleurs variées. Il y a là des conserves de presque tout, fruits, légumes et même du ketchup aux tomates fraîches. "Non, madame, nous n'avons pas de conserve d'ail. C'est trop fragile." Et tout est vendu en direct sous la belle appellation de "Champs libres".

Patricia Brinbeuf, elle est artisan boulanger à Jayac et fait des pains appétissants, au lin, à l'épeautre, au sésame, au tournesol... et des cakes et des cookies tout aussi alléchants. "J'ai toujours travaillé dans le bio, depuis 1987, par conviction personnelle." Elle vend ses produits aux magasins spécialisés. La petite tendance du moment? "Aujourd'hui, ce qui est prisé, et c'est très récent, c'est le pain sans gluten, à cause des problèmes d'allergie."

personnage en legumesPlus loin, Christophe Caron, décorateur et illustrateur, s'active sur son étal de légumes. Lui ne vend rien. En fait, il anime un drôle d'atelier. Les enfants y assemblent des légumes pour composer des personnages surréalistes: "C'est un jeu de sculpture avec les couleurs et les formes qui leur font découvrir les légumes." Hugo ajoute des petites tomates en guise d'yeux à son bonhomme ventru. "C'est amusant. Moi, mon légume préféré, c'est le pourpier." Dommage, là, il n'y en a pas. A côté, Printille fait une robe à sa poupée végétale. Bon à savoir, en octobre, Christophe Caron exposera également au centre Jacques Cartier "Passage des enfants pas sages" et animera des ateliers d'assemblage, cette fois-ci avec des objets de récupération.

Sur la foire bio

Au stand La Nef tenu par Claude Grojant, aucun produit, mais une belle idée: "Nous sommes un organisme financier solidaire qui récupère de l'épargne pour prêter uniquement dans l'alternatif, la culture bio, la construction utilisant des énergies renouvelables, mais aussi dans le social et le culturel. Nous, on prête aux artistes et aux RMistes." Claude, correspondant bénévole pour la Dordogne (ils sont 40 en France), met lui-même ce principe en pratique à l'image des 23.000 sociétaires de cet organisme: "Je sais que mes économies ont servi à Marie-Luc, sur le stand là-bas, pour faire ses lessives bio et à Jean-Philippe, de l'autre côté, pour faire ses matelas en laine de mouton bio. Mon argent ne sert plus à faire des incinérateurs ou des armes. Je dors mieux la nuit." Et il voit loin aussi: "Bientôt, nous allons monter une banque éthique européenne, la BEE, avec un partenaire italien et un autre espagnol."

Marie-Luc Sarazin, ses lessives et ses savonsJustement, petit arrêt au stand lessive et savons Bio Bulle de ladite Marie-Luc Sarazin, qui vient de la Dordogne, du côtés des Eyzies. "L'idée est d'utiliser uniquement des matières premières locales. En plus d'être bio, c'est aussi écologique." Ses savons aux formes brutes ou moulées, sont à base d'huile de tournesol et de cire d'abeille. Avec d'amusantes appellations: "savon grand-mère" ou "savon du moyen-âge" pour celui à l'ortie et à l'argile. La lessive est à la cendre de bois. En plus dans des emballages réutilisés. "Moi, je m'en sers comme unique détergent, pour la lessive, la vaisselle, les sols, les carreaux..." Et si l'on en croit son affiche "le linge est tout doux, plus besoin d'assouplissant!"

Alors, envie d'aller faire un tour sur la foire bio?

petite-fille-a-la-glace

stand-legumes

groupe-jazz

savons

fraise-oeuf

Sur la foire bio

Humour

Sur la foire bio

yoga

Sur la foire bio