Actualités

Les habitants de Tujac, oeuvres vivantes avec Norton Maza

  • Publié le 01/10/2009 à 14:06
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Norton Maza

Norton Maza est plasticien, Chilien et en résidence à Brive. Cet artiste multidisciplinaire va réaliser une vingtaine d'oeuvres à Tujac. Un projet aussi beau qu'ambitieux où les habitants deviennent des tableaux vivants, sortes de "Transformers", pour raconter leur histoire et leur quartier. Le projet débouchera fin novembre sur des expositions photos en ville. Rencontre.

Norton MazaSous des abords plutôt calmes, Norton Maza tourne un peu comme un boxeur à la veille d'un match. Demain, vendredi 2 octobre à 17h, il doit rencontrer pour le première fois les habitants de Tujac. "J'espère qu'il y aura du monde." Impatient. "J'ai déjà rencontré les gens du centre Jacques Cartier. Ils sont motivés. C'est important car ils vont pouvoir transmettre leur énergie aux habitants."

Car ce sont eux, les habitants, qui sont au coeur du projet. Pas de simples figurants, mais de vrais acteurs, complètement associés au projet de A à Z. Ce sont eux qui devront se transformer... en "Transformers". Mais à la différence de ces mystérieux robots capables de se métamorphoser en véhicules ou en un peu n'importe quoi, les habitants deviendront leur histoire, à travers les divers objets de récupération qui composeront leur déguisement. A la fois révélés et masqués par leur composition. "Chaque habitant va se fabriquer sa propre carcasse qu'on va mettre en scène dans le quartier, de nuit, avec les cages d'escaliers, les immeubles..." Des tableaux vivants, quelque peu surréalistes, photographiés par Patrick Fabre pour donner lieu aux affiches.

Norton Maza"Ces anonymes deviendront ainsi des super héros de leur vie, sous forme poétique et graphique", explique l'artiste. Parole, récupération des objets, réalisation de costumes, travail des couleurs et des formes, mise en scène, éclairage... C'est du cinéma plus que réaliste. Le projet multidisciplinaire, fera émerger les sensibilités. "Les habitants participeront à tout. Nous choisirons ensemble les clichés retenus pour les affiches et même le nom du projet. Pour l'instant, nous l'appelons "Supervivants", mais ça n'a rien de définitif."

Ces créations à la rencontre des vies et des expressions seront ensuite exposées, vraisemblablement du 24 novembre au 9 décembre, au centre Jacques Cartier et sur les bus de la ville. Puis ensuite et plus longtemps aux Passages de Brive.

Le projet est d'envergure. "C'est la première fois que je m'engage dans une telle démarche sur l'ensemble d'un quartier. C'est un défi et c'est motivant." La rencontre de demain est donc cruciale. "Je vais d'abord montrer mon travail et raconter mon histoire, leur montrer que moi aussi, ma vie est faite ainsi. J'ai quitté le Chili à 5 ans quand ma famille s'est réfugiée en France. J'ai fait des études d'arts à Cuba puis à Bordeaux. Je suis revenu au Chili à 24 ans et aujourd'hui je travaille principalement à Santiago. Avec mes expositions, je voyage à travers le monde. J'ai une vie multiculturelle, faite de changements", résume Norton Maza. Prochaine résidence de l'artiste: Tujac et le centre Jacques Cartier où il s'installera dès lundi pour mener à bien ce projet managé par les Treize arches. A voir aussi une vidéo sur le blog des 13 arches où l'artiste explique son projet.

Actuellement, Norton Maza expose jusqu'au 24 octobre à Paris à la galerie Bendana Pinel, "Le Délire des sages", dans le cadre de Photoquai, la biennale des images du monde organisée par le musée du quai Branly. Visitez son expo.

Norton Maza


Norton Maza


Norton Maza


Norton Maza


Norton Maza