Actualités

Une école pilote pour une expression plurielle

  • Publié le 01/10/2009 à 13:52
  • Par Jean René LAVERGNE
danse en partanceUne école sans tableau noir, mais en revanche une vaste salle pour une expression artistique plurielle et un thème commun : l'Afrique. Il s'agit d'une école pilote autour de la danse, le théâtre et les arts plastiques, les cours sont dispensés à Malemort.De la danse, de l'expression théâtrale, des arts plastiques, des disciplines différentes qui permettront des créations originales avec un fil rouge l'Afrique. Le programme est riche pour ces élèves de tous âges soucieux d'aller à la rencontre de cultures différentes. Les liens étroits entretenus entre l'Afrique et Malemort ne sont pas étrangers à la mise en place de cette classe pilote.

Jeanine Fauré, Hervé Koubi, Guillaume Gabriel, Cyrille Fricaud Miseriaux et Jérémie Louis, chacun dans leurs champs de compétences vont créer une chorégraphie de gestes, de couleurs et de musique.

Hervé Koubi et Guillaume Gabriel ont créé au mois de février dernier à Abidjan une chorégraphie avec une compagnie ivoirienne. L'artiste devrait s'appuyer sur cette création pour faire évoluer les élèves de la classe pilote.

Jeanine Fauré va se lancer dans la création d'un ballet qui mettra en parallèle la vie des femmes européennes et africaines. Jérémie Louis réalisera avec ses élèves des accessoires et des décors utilisant des techniques et matériaux africains. Cyrille Fricaud Miseriaux travaillera sur l'expression théâtrale, en mêlant des textes d'auteurs européens et africains traitant de la condition féminine, intégrés au ballet "Femmes mes soeurs". Une première ébauche de ces créations sera proposée le 14 novembre à Malemort dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale. En 2011, si tout va bien, toute la troupe se rendra en Afrique.