Actualités

Fronde paysanne : les producteurs de lait en première ligne

  • Publié le 03/10/2009 à 15:44
  • Par Jean René LAVERGNE
Le prix du lait étudié à la loupe

Animation commerciale originale dans les grandes surfaces à Brive. En milieu d'après-midi, plus d'une centaine de producteurs laitiers auxquels se sont joints des éleveurs bovins, des producteurs de fruits et légumes, ont investi les rayons des grands magasins. L'occasion  pour eux d'expliquer aux clients les raisons de cette action qui tiennent en quelques mots : baisse inacceptable des revenus.Ca commence à bouillir chez les producteurs de lait mais ils ne sont pas les seuls à être victimes de la crise agricole qui semblent n'épargner aucun secteur de production. Ainsi cet après-midi, des éleveurs de bovins, des producteurs de fruits et légumes sont venus grossir les rangs de cette manifestation sur fond de communication.

Après une distribution de tracts sur la voie publique et aux principaux ronds points névralgiques aux entrées de la ville, les producteurs ont investi tout au fil de l'après-midi les principales grandes surfaces. L'occasion pour les producteurs d'aller à la rencontre des consommateurs. Une opération vérité sur le juste prix payé aux producteurs et le juste prix payé par le consommateur.

distribution de tracts

Les producteurs disent ne plus y arriver. ''Nous sommes étranglés de partout, les charges qui grimpent, les coûts de production qui s'élèvent et pour tout arranger les cours baissent. Pour gratter un petit SMIC, les laitiers devraient vendre le litre de lait 40 centimes. Ils nous le prennent à 27 centimes, mais on ne voit pas baisser les prix dans les rayons. Inacceptable et intolérable", insiste Pascal Coste, le président de Force monde rural 19.

Symboliquement, les producteurs ont aussi rempli des caddies de denrées alimentaires avant de les abandonner dans les rayons, provocant quelques embouteillages peu ordinaires dans les travées des grandes surfaces.

Jean Pierre Audy député européenA 48 heures de la tenue d'une conférence européenne à Bruxelles sur l'agriculture, cette énième manifestation revêt une dimension symbolique. Les producteurs corréziens ont aussi rencontré Jean-Pierre Audy, le député Européen. ''Nous sommes à un moment crucial, il est important que nous ayons ce dialogue avec vous, car nous devons penser à 2013  qui sera l'année de la refonte de la politique agricole commune", a  souligné l'élu.

Une action dans le calme, bien perçue par les consommateurs réceptifs aux problèmes du monde rural.