Actualités

Guierle, PLU, PDU, pôle intermodal et Noël au menu du conseil de quartier

  • Publié le 06/10/2009 à 15:48
  • Par Olivier SOULIÉ
Philippe Lescure a présidé le conseil de quartier grand centreLe conseil de quartier grand-centre d'hier soir, dans la salle du conseil municipal, s'est ouvert par une minute de silence à la mémoire de Michel Maizaud, ancien membre décédé en juillet dernier. Puis le maire-adjoint et président du conseil Philippe Lescure est revenu sur divers dossiers concernant le secteur, de l'aménagement de la Guierle et de l'avenue de Paris en passant par le Plan local d'urbanisme (PLU) ou le futur quartier Brune.

Quelques conseillersTrès attentifs, les conseillers de quartier grand-centre ont reçu nombre d'informations de la part de leur président Philippe Lescure hier soir. Après une rapide présentation du projet retenu pour l'aménagement de la Guierle et de l'avenue de Paris, la récurrente question du stationnement à cet endroit a été posée. "Nous avons rencontré les commerçants sédentaires et non sédentaires la semaine dernière et nous leur avons apporté des réponses sur trois points", a expliqué Philippe Lescure. "Premièrement, il y aura du stationnement courte durée sur l'avenue de Paris. Deuxièmement, il y aura un parking sous barrière devant la halle Brassens. Troisièmement, le parking souterrain de 1.200 places, en cours de réfection, sera ouvert 24h/24, bénéficiera de caméras de surveillance, comptera deux entrées et sorties allée des Tilleuls et quai Tourny, et proposera des tarifs attractifs." Pour le président du conseil, "les deux plaies du centre-ville sont les voitures ventouses en surface qui empêchent les véhicules de consommateurs de stationner et la circulation de véhicules qui ne s'arrêtent pas, se servant du boulevard comme d'un raccourci". Un sujet qui a amené une discussion autour du PLU et du PDU.

Jean-Claude Farges, vice-président de la CAB en charge des transports, a fait un bilan des nombreuses réunions de concertation avec les professionnels, le public et les élus du territoire, sur la question des déplacements et a compilé les points de désaccord et ceux qui font consensus. Tout le monde semble d'accord, entre autres, pour améliorer la qualité et la fréquence des transports en commun, pour réduire la part de l'automobile dans les centre-villes et les bourgs (tout en conservant du stationnement près des commerces, notamment à Brive), pour concevoir un réseau cyclable sécurisé, pour la mise en place de parkings relais aux entrées de la ville, et pour rendre plus sûrs les abords des établissements scolaires.

conseil de quartier4

Quant au centre-ville tout piéton, les réticences des commerçants semblent bien ancrées mais, comme l'a précisé Jean-Claude Farges citant le maire Philippe Nauche, "le centre-ville sera piéton lorsque les commerçants le demanderont". Pour montrer la réalité des centre-villes sans voiture aux professionnels du commerce et de l'artisanat, Jean-Claude Farges envisage d'amener leurs représentants à Albi, ville qu'il cite volontiers en exemple pour son cœur de ville où les piétons ont le beau rôle, pour le plus grand bonheur des commerçants jadis réticents.

Une minute de silence a été observée en début de séance suite au décès, en juillet, de Michek MaizaudAprès une évocation succincte des deux projets d'aménagement en lice pour le quartier Brune, le thème du pôle intermodal de la gare a suscité quelques discussions. Pierre Guicharnaud, directeur des services techniques de la Ville, a indiqué le rôle de chacune des trois parties prenantes du projet qui coûtera 14 millions d'euros : "Réseau ferré de France va étendre le tunnel sous les voies et rendre les quais accessibles, la SNCF s'occupera du bâtiment et du parking derrière la gare, et la Ville aura en charge, en plus du giratoire derrière la gare et de la réhabilitation et l'accessibilité de la passerelle, le parvis de la gare, parvis que nous pourrons découvrir en image début 2010 avant les travaux prévus en 2011". Quant aux deux hôtels, vidés de tout client depuis nombre d'années, qui font face à ce parvis, Philippe Lescure a été clair : "Si les promoteurs privés n'arrivent pas à faire aboutir le dossier, la Ville, qui travaille déjà sur la question depuis des années, réfléchira à des procédures plus fortes pour éliminer ces deux verrues".

Enfin, les festivités de fin d'année ont fait office de dessert dans le vaste menu des discussions. "Cette année, Brive fête Noël s'étendra du 1er décembre au 11 janvier", s'est félicité le président du conseil. "Parmi les nouveautés, un plafond lumineux sur l'ensemble de la rue Toulzac, un véritable marché de Noël en plus de la présence de commerçants non sédentaires autour de la collégiale et la présence d'une grande roue type 1900".