Actualités

Grève SNCF : forte mobilisation

  • Publié le 20/10/2009 à 10:10
  • Par Jean René LAVERGNE
Des quais de gare déserts, des chauffeurs de taxis attendent le client forcément très rare, la paralysie du transport ferroviaire est sensible. Un train sur deux sur la ligne Paris-Limoges, même cause et même effet dans le sens inverse, absence totale de TER, ce mouvement de grève est largement suivi. Près de 200 cheminots sur les 800 d'une vaste région se sont  réunis ce matin au centre de triage d'Estavel puisque le mot d'ordre de cette journée d'action était la défense du fret.greve sncf2Symboliquement, les gars du rail et la CGT ont dévoilé une plaque pour la relance du fret sur ce centre de triage d'Estavel. L'ouverture à la concurrence, les nouvelles orientations ne sont pas de nature à rassurer les cheminots. "Ce seront 700.000 camions de plus qui vont circuler sur nos routes dès l'année prochaine", explique haut et fort Gérard Bagnole, le leader CGT des cheminots. "Sur cette plate forme d'Estavel, le fret est au point mort", s'insurge André Pamboutzoglou, conseiller régional chargé des transports qui poursuit: "Ici, il ne manque qu'un raccordement et nous pourrions absorber par exemple toute la verrerie destinée à Andros ou aux confituriers. Le volume est de 70.000 tonnes".

Les cheminots sont bien décidés à durcir le ton. ''Ce que les décideurs visent ce n'est autre que la désorganisation de l'entreprise", répète Gérard bagnole qui lance: "L'heure n'est pas au repli mais à l'action."