Actualités

Startech: un nouveau vaisseau « entreprises »

  • Publié le 22/10/2009 à 11:55
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le bâtiment Startech, dans la zone du Mazaud à Brive

"Start" pour démarrer et "tech" pour technologie. Startech est une nouvelle structure d'accueil et d'accompagnement pour les porteurs de projets innovants sur le bassin de Brive. A la fois pépinière et hôtel d'entreprises, elle a été officiellement créée aujourd'hui dans la zone du Mazaud. Elle est principalement dédiée au secteur de l'électronique, des nouvelles technologies et des services aux entreprises.



Le nom a comme des consonances futuristes et la langue fourche au passage pour oublier un "r" qui vous emporterait loin dans les étoiles avec un M. Spoke. Ici, au 10 rue Armand Sourie, point de science fiction: le bâtiment est bien réel, même si pour l'instant les lieux sont encore vides. Point de vaisseau "Entreprise" non plus, ou alors il se décline au pluriel. Car le bâtiment accueillera bientôt, vraisemblablement début janvier, ses premiers porteurs de projets, des jeunes entreprises dans l'électronique, la photonique, l'optique, l'informatique, les nouvelles technologies, les services aux entreprises. Bref, de l'innovant.

Signature de la convention entre la CCI chargée d'accompagner les entreprises et la Semabl, propriétaire des lieux. De gauche à droite, Jean-Louis Nesti, président de la CCI du pays de Brive, Jean-Jacques Thomas, président de la Semabl et Patricia Broussole, vice-présidente de la CABStartech est donc une pépinière d'entreprises spécialisée qui offrira aux créateurs domiciliation, bureaux, connectiques... de quoi bien démarrer et surtout de quoi être judicieusement accompagné dans les premiers pas. Le suivi pourra être prolongé après la création. Startech se veut également hôtel d'entreprises en hébergeant, sans suivi, les sociétés avant leur future installation dans leurs lieux propres. Au rez-de-chaussée: la pépinière. A l'étage: l'hôtel. Et partout des bureaux équipés et modulables, de taille variant de 12 à 30m2, avec salle de réunion et services commun en plus. Une manière de répondre à toutes les opportunités.

Penchées sur le berceau de cette pépinière-hôtel, trois "fées" des temps modernes: la CAB (Communauté d'agglomération de Brive (CAB),  la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) du pays de Brive et la Semabl (Société d'économie mixte d'aménagement du bas-Limousin). Les acteurs se sont retrouvés ce matin sur place pour officialiser cette naissance dont l'investissement initial s'élève à 1,4 millions d'euros HT (comprenant l'achat des lieux qui abritait auparavant Tereva et quelques menus aménagements). A ce partenariat étroit s'ajoutent les soutiens financiers du conseil régional à hauteur de 32,7% et du conseil général pour 9,3%. Les 58% restant étant assumés par la Semabl, propriétaire du bâtiment et qui en assure la gestion locative immobilière.

Visite de la pépinière hôtel d'entreprises SartechPour Jean-Jacques Thomas, président de la Semabl, le moment est hautement "symbolique" pour la société d'économie mixte qui a "fait jusqu'ici sa notoriété dans l'ingénierie et l'aménagement et concrétise le souhait d'œuvrer désormais pour le développement économique". Un domaine qui relève pleinement de la compétence de la CAB, cette pépinière-hôtel entrant d'ailleurs dans le cadre du contrat d'agglomération 2008-2013.

"C'est un pari pour l'avenir", prédit Patricia Broussole, première vice-présidente de la CAB. "Même si le contexte actuel n'est pas forcément favorable, il est du rôle des collectivités d'anticiper, d'encourager et d'accompagner les forces vives de leur territoire." En ligne de mire, bien sûr, la perspective de création d'emplois durables. "Cette pépinière marque la rencontre de la volonté politique et de l'esprit d'initiative", résume l'élue.

"Une des clés du succès de cette structure est qu'elle entre en résonance avec des ressources existantes. Elle travaillera en collaboration avec le pôle de compétitivité Elopsys, les entreprises, laboratoire de recherche ou de transfert de technologie...", s'accordent les acteurs. Il est vrai que Startech s'adosse sur Brive aux trois grands vecteurs que sont Thales, Photonis et A Novo. Cet incubateur pourra aussi favoriser des opérations d'essaimage.

Des téléphones prêts à fonctionner

"C'est la 3e pépinière sur notre territoire", rappelait Jean-Louis Nesti, président de la CCI du pays de Brive. Il y a d'abord eu Tremplin, généraliste, qui existe en effet depuis 22 ans. Il y a trois ans s'est ajoutée sur Saint-Viance, à côté du nouvel abattoir, Novapole, spécialisée en agro-alimentaire et biotechnlogies et qui commence d'ailleurs à se retrouver à l'étroit. Aujourd'hui, la troisième incubateur vibre "tech" et s'est tout naturellement aussi qu'il revient à la société consulaire de l'animer. "L'objectif est évidemment d'attirer de nouveaux porteurs de projets, de fixer l'entreprise sur le territoire et surtout d'augmenter le taux de survie  des entreprises." Le président compte ainsi sur la mutualisation des moyens et l'effet réseau pour éviter aux créateurs quelques écueils.

Un premier comité de sélection doit se réunir le 16 novembre prochain. Il existerait déjà deux ou trois candidats pour la pépinière et un pour l'hôtel. Les premiers projets pourraient s'installer dès janvier 2010. Un site internet Startech sera également créé. La Semabl prévoit "d'atteindre rapidement, dès la première année, un petit équilibre financier". "C'est un investissement sur l'avenir", conclut Jean-Louis Nesti, "les retombées se feront à long terme."

Infos Startech: Michel Gaborieau à la CCI du pays de Brive au 05.55.18.94.41.