Actualités

Un guide de bonne conduite pour les implantations commerciales

  • Publié le 22/10/2009 à 16:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Un guide pour organiser l'offre commerciale sur l'arrondissement de Brive



Le guide de développement commercial que viennent de cosigner cet après-midi la CCI du pays de Brive, la CAB, les communautés de communes 3A et Vézère Causse, dessine un schéma qui s'appuie sur 4 grands principes: rendre cohérentes les implantations commerciales, affirmer le rôle fondamental de Brive centre, tout en respectant un équilibre entre les pôles Est et Ouest et en préservant les commerces périurbains et ruraux. Une charte de bonne conduite valable pour les 3 ans à venir et qui anticipe le futur SCOT  Sud Corrèze. Où il ressort aussi qu'il ne devrait pas y avoir de nouvelle grande surface alimentaire.



Les signataires du guide de développement commercial. Yves Laporte, président de la communauté de communes des 3 A, Jean-Louis Nesti, président de la CCI du pays de Brive, Philippe Nauche, président de la CAB, Gérard Eymard pour la communauté de communes Vézère-CausseDécidément, ce jeudi s'est placé sous une dominante économique. Après la création officielle ce matin d'une nouvelle pépinière d'entreprises, Startech, à l'Ouest de Brive, il était question cet après-midi à la CCI du pays de Brive de cohérence territoriale afin d'organiser plus spécifiquement l'offre commerciale sur le vaste bassin. Une démarche en concertation rassemblant élus et experts et qui a fini par aboutir dans l'intérêt général. En ce sens, l'acte est déjà majeur.

Ce guide établi dans un esprit de consensus, n'a rien de coercitif, ne serait-ce d'abord parce que les signataires ne maîtrisent pas les offres d'implantations qui seront faites. Il n'empêche: ce document trace des grands principes qui devraient éclairer les signataires comme les entreprises désirant s'implanter.

Donc pas de cadre rigide mais "un outil d'aide à la réflexion, un guide de bonne conduite, en aucun cas un instrument de blocage ou un frein quelconque", à souligné Jean-Louis Nesti, président de la CCI du pays de Brive. Et ce d'autant, comme l'a rappelé le président de la communauté d'agglomération Philippe Nauche, que "200 hectares de zones sont actuellement en projet dans l'arrondissement de Brive et que les zones existantes ne sont pas encore totalement remplies".

Quatre grands principes guideront donc collectivités et consulaires:

  • affirmer le rôle fondamental de Brive centre comme le vrai facteur d'attractivité de l'agglomération au sens large. "Il s'agit de veiller à ce que les projets situés sur les pôles majeurs périphériques ne concourent pas à l'affaiblissement du commerce en centre-ville", a détaillé le président de la CAB en listant ces principes. "Par contre, certaines offres en périphérie qui augmenteront la zone d'achalandage pourront se révéler bénéfiques pour tout le monde."

  • veiller à un développement mesuré des surfaces alimentaires. "Il y a un consensus sur les grandes surfaces qui sont très bien, même assez, représentées. Nous ne souhaitons donc pas qu'il s'en crée une nouvelle".

  • favoriser le développement ciblé des pôles majeurs Est et Ouest. "En renforçant la spécificité des pôles, la concentration renforcera leur attractivité commerciale et sera à même d'étendre leur rayonnement." Le pôle Est s'est déjà construit une dominante "aménagement de la maison et du bricolage" alors que l'Ouest émerge sur une thématique "culture-loisirs-sport" et "automobile". Il s'agit là aussi de veiller à un certain équilibre entre Est et Ouest.

  • préserver le rôle des pôles structurants périurbains et ruraux qui assurent le maillage de commerce de proximité nécessaire aux populations locales. Et donc, pour ce faire, il ne sera donc pas envisagé de créer de nouveau pôle commercial.


Les signataires

Certes, comme le stipule le document, "les signataires se réservent la possibilité, face à un projet majeur exceptionnel, de se réunir pour permettre l'évolution de cette stratégie commerciale". Sur la base donc, là encore, la concertation est privilégiée.

"Ce guide n'est pas une fin en soi. Nous sommes au commencement d'une démarche avec la création d'un comité de suivi", a précisé le président de la CCI, "Car cet outil est évolutif et devra s'adapter aux contraintes du marché et aux exigences du consommateur."

Le guide de développement commercial pour le pays de Brive a été cosigné ce jeudi 22 octobre 2009 par par Jean-Louis Nesti, président de la chambre de commerce et d'industrie du pays de Brive, Philippe Nauche, président de la communauté d'agglomération de Brive, Yves Laporte, président de la communauté de communes des 3A et Gérard Eymard pour la communauté de communes Vézère Causse.

"Ce guide est une innovation sur notre territoire, bien qu'il en existe 180 au plan national", a relevé le président de la CCI. Il sera valable 3 ans, jusqu'en 2012, date de la mise en place du SCOT, Schéma de cohérence territoriale qui coordonnera les politiques de 78 communes.

"Vous avez anticipé l'esprit SCOT et donné des éléments pour avancer plus vite et mieux", a salué Patricia Broussole, premier vice-présidente de la CAB en charge de l'élaboration de ce shéma.

Organiser l'offre commerciale sur l'agglomération. Photo archives.