Actualités

Rugby : le CABCL sur le fil du rasoir face au Racing

  • Publié le 23/10/2009 à 14:41
  • Par Jean René LAVERGNE
Jean-Baptiste Péjoine lors du match Brive LeinsterTrois défaites à la suite pourrait inspirer un jeu télé animé pourquoi pas par Patrick Sébastien, ça pourrait être drôle et peut être même génial. Trois défaites à la suite est aussi le bilan du CABCL ces dernières semaines et ça ne fait rigoler personne. D'autant que la semaine bientôt usée a été riche en événements avec un carton rouge délivré à Patrick Sébastien par l'équipe dirigeante. Sébastien poussé vers la sortie et certaines mauvaises langues disent sans détour que d'autres pourraient emprunter le même chemin si demain face au Racing ça tourne vinaigre.Le  CABCL  est bel et bien à la croisée des chemins. Ça passe demain après-midi face au Racing et à l'évidence ce sera une bouffée d'air pur, ça casse alors bien malin qui peut dire ce que sera l'avenir. Désormais, la priorité des priorités: le Top,14. Gagner face à Chabal et ses frères d'armes est le seul mot d'ordre qui vaille.

Une semaine après la valise en coupe d'Europe, des changements vont forcément intervenir à tous les niveaux. En "tronche", Steve Thompson le talonneur sera relégué au rang d'observateur, Guillaume Ribes devrait le remplacer. Même cause même effet, le pilier droit Pat Barnard devrait faire banquette, Pascal Idieder devrait débuter le match.

En deuxième ligne, retour de l'international Arnaud Méla. La charnière est chamboulée, retour en 9 de Jean-Baptiste Péjoine et à l'ouverture de Luciano Orquera.

Jean-Baptiste PejoineJean Baptiste Péjoine n'a jamais été titulaire cette saison. Le garçon a de la bouteille, il honore sa 9e saison sous les couleurs du CABCL: "Bien sûr, je suis ravi de pouvoir débuter le match, mais là n'est pas le plus important, il nous faut gagner, nous réconcilier avec le public. Des rencontres décisives, j'en ai joué un paquet, je ne vais pas me mettre une pression excessive''.

Le demi de mêlée qui en a vu d'autre à la faveur de son long bail, dit aussi ne pas se poser de questions: "Les autres s'en posent suffisamment pour nous. La meilleure réponse que nous donnerons sera notre prestation sur le terrain, notre capacité à mettre de l'enthousiasme, ce qui nous manque".

Le CABCL traverse une mauvaise passe. Pour retrouver un peu de sérénité, seule une victoire aurait des effets apaisants. La confrontation face au Racing s'annonce néanmoins indécise d'autant que les Parisiens déboulent avec une équipe au complet. Chabal n'a plus mal a son genou, Steyn est à son meilleur niveau et Lionel Nallet veut se rappeler au bon souvenir du sélectionneur national. Les Franciliens sont en quête d'une victoire loin de leur base, et Brive est devenue la cible idéale. L'œil du cyclone rôde toujours sur le CABCL.

Brive-Racing, c'est demain. Coup d'envoi à 14h30.