Actualités

Quelques évolutions en préparation pour la police municipale

  • Publié le 29/10/2009 à 16:41
  • Par Olivier SOULIÉ
Philippe Nauche était ce matin dans les locaux de la police municipaleCe matin, le maire Philippe Nauche et son adjoint en charge de la tranquillité et de la sécurité publiques Jean-Raymond Rose sont allés à la rencontre des policiers et gardes municipaux. Après une rapide visite des locaux par les élus, quelques échanges ont permis aux agents d'en apprendre un peu plus sur les évolutions futures du service qu'ils rendent à la population.

Les visiteurs peuvent venir se renseigner sur les recrutements à venir, possibles par voie de concours ou en détachement pour les agents de la fonction publique"La police municipale avait été créée avec, à sa tête, Jean-Michel Bunelier. Il est parti en Bretagne récemment et a été remplacé par Patrick Franco, qui est votre chef et le restera, même s'il est possible qu'une personne prenne bientôt pour compétence, entre autres, la police municipale." Face à Philippe Nauche, la plupart des 13 gardes et 14 policiers municipaux en fonction actuellement (avant l'arrivée de nouvelles recrues dès décembre pour atteindre, à terme, les chiffres de l'effectif théorique - 18 policiers et 15 gardes)  se pressent dans la petite salle de réunion de leurs locaux au bord de la Corrèze. police & garde muni2"Nous entrons dans une nouvelle ère, et quelques évolutions sont devenues nécessaires pour répondre à la demande de la population."

Parmi les changements envisagés - "qui se feront en concertation", a insisté le maire -, la possibilité, pour certains agents, de travailler en soirée. "C'est une demande forte des Brivistes", a indiqué Philippe Nauche, "et ça permettra de lutter contre le sentiment d'insécurité qui est plus intense en soirée".

Les gardes municipaux dans leur salle de réunionLes échanges ont souvent porté sur le thème du stationnement payant. L'occasion pour Philippe Nauche de confirmer aux gardes municipaux que "les petits papiers pour prévenir qu'un PV va être apposé sont amenés à disparaître". Ceci deviendra effectif "lorsque la soixantaine de places de stationnement-minute gratuit seront disponibles". Pour l'heure, la Ville se concerte avec l'association des commerçants et artisans pour déterminer où se situeront les places en question.

Patrick Franco, responsable de la police et de la garde municipales, Philippe Nauche et Jean-Raymond RoseToujours côté stationnement, le tarif minimum pour garer son véhicule devrait bientôt passer de 0,10 à 0,50 centimes. Ce changement, couplé à la disparition des petits papiers d'avant PV, a vocation à inciter les automobilistes à utiliser les parkings souterrains dont l'utilisation peut coûter, grâce à un système d'abonnement à l'année, à peine plus chère mensuellement que le prix... d'une contravention !

Les locaux de la police municipale, 9, rue Marcelin Roche. Tél. : 05.55.23.79.22.