Actualités

Foire du livre: le Renaudot c’est sûr, le Goncourt… peut-être

  • Publié le 02/11/2009 à 14:03
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Sans surprise, les deux plus importants prix littéraires ont été décernés ce lundi aux favoris. Marie N'Diaye décroche donc le Goncourt pour Trois femmes puissantes chez Gallimard et Frédéric Beigbeder le Renaudot pour Un roman français chez Grasset. Le très médiatique écrivain figure d'ores et déjà sur la liste des auteurs qui seront présents lors de la foire du livre de Brive du 6 au 8 novembre. Pour le Goncourt, rien n'est encore joué et les organisateurs n'excluent pas sa venue...

Comme il se doit, les jurys des prix Goncourt et Renaudot ont annoncé leur palmarès à 12h45 au restaurant Drouan. Il y a eu peu de suspense cette année dans la course aux deux plus prestigieux prix littéraires. Depuis deux semaines, toute la blogosphère, Twitter en tête, martelait les deux noms des heureux lauréats. Voilà les pronostics confirmés.

Marie N'Diaye. AFPMarie N'Diaye était de loin la grande favorite. Le Goncourt lui a été décerné à une quasi unanimité (5 voix contre 3), et ce dès le premier tour. Une femme n'avait pas été auréolée de ce prix depuis 1988. Cette romancière atypique, féministe et engagée, enchaîne depuis 23 ans romans et recueil de nouvelles. Elle a déjà reçu en 2001 le prix Femina pour Rosie Carpe, une des ses pièces de théâtre. Encensé par la critique, couronné par un succès public, son dernier ouvrage Trois femmes puissantes retrace le destin d'héroïnes résistant pour préserver leur dignité, entre la France et l'Afrique. Ce triple récit raconte l'histoire de Norah, Fanta et Khady, qui disent "non" à l'humiliation et "oui" à la vie. L'auteur qui vit actuellement à Berlin ne figure pas encore sur la liste des écrivains de la prochaine foire du livre. Mais qui sait? Ce prix risque de changer la donne.

Frédéric Beigbeder. Photo archives Dirmaid CourrègesQuant au trublion Frédéric Beigbeder, lui qui avait dénoncé la mécanique des prix littéraires historiques, le voici auréolé du Renaudot qu'il aura obtenu au cinquième tour avec sept voix contre 3. Certains voient dans ce prix un lot de consolation pour cet auteur emblématique, vivement écarté de la sélection des Goncourt. Un roman français est un récit autobiographique. L'ex-jet-setter y livre le récit sensible de son enfance basco-béarnaise. Celui qui avait officié comme président lors de la dernière foire du livre a déjà annoncé sa présence pour l'édition 2009.

On devrait connaître également un autre prix avant la foire du livre: le Médcis sera décerné le 4 novembre. Sont en lice:

  • Patricia Besson pour Mais le fleuve tuera l'homme blanc chez Fayard,

  • David Boratay pour Murmures à Beyoglu chez Gallimard

  • Alain Blottière pour Le tombeau de Tommy chez Gallimard,

  • Gwenaëlle Aubry pour  Personne chez Mercure de France,

  • Vincent Message pour Les veilleurs au Seuil,

  • Olivier Sebban pour  Le jour de votre nom également au Seuil.


Ces quatre derniers auteurs étant annoncés pour la foire du livre.