Actualités

A la fin de l’envoi, je touche

  • Publié le 24/02/2009 à 17:02
  • Par Marie Christine MALSOUTE
L'atelier escrime à l'école ouverte du collège Jean MoulinAu collège Jean Moulin, pendant les vacances scolaires, les élèves font de l'escrime, de la boxe, du rugby, du VTT, des arts plastiques...

C'est ce qu'on appelle l'école ouverte... et ils en redemandent, même du soutien scolaire.

Salle 117. Chaises et tables ont été poussées contre les murs. Une dizaine de filles et garçons se font face, avec casque et veste de protection. Un sabre d'entraînement en main, ils portent les assauts et se défendent tant bien qu'ils peuvent. "La règle est simple: c'est au premier qui touche qui marque le point", explique un membre du cercle d'escrime de Tulle, venu leur faire découvrir cet art du combat.

L'éscrime à l'écoleAvant ce jour, aucun n'avait pratiqué l'escrime, qui secrètement les fait rêver. Salahe, en 6e au collège Jean Moulin veut "faire comme Zorro. "Déjà, dans ma chambre, je m'amuse tout seul à me battre. Ça me plait bien, mais sous le casque, c'est pas facile de respirer", ajoute Nicolas. "Ce que j'aime, c'est attaquer", s'accordent son camarade Aykut et la petite Margaux, élève de CM2 à Rivet, venue elle aussi profiter de cette école ouverte.

A travers l'établissement, ils sont ainsi une quarantaine répartis en plusieurs activités sportives ou artistiques. Ils viennent du collège comme des écoles alentour. Les âges se mêlent du CM2 à la 3e. Les rires aussi.

La boxe à l'école ouverteSolène et Siham, toutes les deux en CM2, ont choisi la boxe, "pour tester". Tout comme Mary, Julie et Amandine, en 3e qui elles aussi n'avaient jusqu'ici jamais enfilé les gants. Profitant d'un appréciable beau temps, le "ring" a été planté dehors. Nos boxeuses s'affrontent et arbitrent à tour de rôle, sous le regard vigilant de l'entraîneur du club Le Noble art. Curieusement, pour cet atelier, les garçons ne sont pas en majorité. "Ça ne leur est pas réservé." commente avec malice l'une des élèves en 3e.

Une école autrement, en toute décontraction, où les rapports deviennent moins formels, plus chaleureux. Où les repas, désormais assumés par le collège, sont aussi pris en commun. Même la matinée réservée au soutien scolaire prend comme un goût de "récré". Demain, les 6e ont d'ailleurs fait leur programme: ils iront en salle informatique, pour lire l'article que nous leur consacrons sur ce blog. On leur fait un petit coucou.

L'atelier rugby

ecole-ouverte-rugby4

L'atelier boxe


ecole-ouverte-rugby