Actualités

Mise en conformité imminente sur la question des gens du voyage

  • Publié le 12/11/2009 à 14:48
  • Par Olivier SOULIÉ
aire gens voyages blog



"En un peu plus de 18 mois, on se sera mis en conformité", s'est félicité Philippe Nauche lors du conseil municipal lundi soir. L'aire de grand passage sera, en effet, une réalité avant les premiers passages évangéliques de mars prochain. L'aire d'accueil de passage courant sera prête fin janvier et la sédentarisation des gens du voyage sur les terrains familiaux est en cours.

Outre l'obligation, pour les communes de plus de 5.000 habitants, de réaliser et de gérer les aires d'accueil pour les gens du voyage, le schéma départemental approuvé le 16 janvier 2004 prévoit la création d'un aire départementale pour les grands passages, en l'occurrence essentiellement les missions évangéliques qui se déroulent tous les ans de mars à septembre. "Nous sommes prévenus bien en amont du passage de ces missions et elles sont correctement encadrées", a expliqué Patricia Bordas, premier adjoint en charge du dossier sur les gens du voyage. Un dossier qui aura avancé à grands pas depuis 18 mois.

L'aménagement de l'aire de grand passage, sur un terrain de 2ha d'une capacité de 100 caravanes situé derrière les serres municipales, sur le territoire de Saint-Pantaléon-de-Larche, va débuter avant la fin de cette année afin de pouvoir bénéficier de 145.000 euros dans le cadre du plan de relance. Philippe Nauche a souligné "la forte implication des représentants de l'Etat pour obtenir cette somme". Le reste du financement est assuré par le Conseil général (80.000 euros) et évidemment la Ville de Brive (265.000 euros).

Au delà de l'ouverture prochaine, avant mars 2010, de cette aire de grand passage, le dossier des terrains familiaux poursuit sa route avec la sédentarisation en cours de gens du voyage, et celui de l'aire d'accueil de passage courant (en construction à Cana, ouverture fin janvier 2010) a pris une nouvelle dimension grâce à l'entente entre Brive, Malemort et la communauté de communes de Tulle : ces territoires gèreront de manière identique leurs aires d'accueil, avec un prestataire unique et un système identique de pré-paiement avant l'accès au site. Ainsi, les bénéficiaires devraient se répartir au mieux sur les aires en question, sans privilégier l'une ou l'autre sur des critères particuliers.

"Une fois la Ville en conformité avec la législation, nous retrouverons notre capacité à faire respecter la loi", a indiqué Philippe Nauche.