Actualités

Brive fête les droits de l’enfant

  • Publié le 20/11/2009 à 15:51
  • Par Michel DUBREUIL
Les enfants ont formé sur la Guierle une colombe

Brive a fêté le 20e anniversaire de la signature de la convention des droits de l'enfant. 250 scolaires ont participé à cette manifestation en formant sur la Guierle une colombe de la paix.



Le 20 novembre 1989, l'assemblée générale des Nations-Unies adoptait à l'unanimité  le texte de la convention internationale des droits de l'enfant qui définit en 54 articles l'ensemble des droits de l'enfant. Depuis cette date, ce document a été ratifié par 193 états, ce qui en fait le traité relatif aux droits de l'homme le plus largement signé de l'histoire.  

La Ville de Brive, labellisée "Ville amie des enfants", s'est associée à l'Unicef pour célébrer ce vingtième anniversaire de la signature de la Convention des droits de l'enfant, et a organisé plusieurs manifestations dont le point d'orgue qui a eu lieu cette après-midi place de la Guierle.Des enfants motivés

A partir de 14h, 250 enfants venus d'une douzaine d'établissements scolaires brivistes se sont rassemblés  pour former une colombe de la paix préalablement dessinée au sol par l'artiste graffeur Senzo, et présenter les dessins et textes réalisés sur le thème des droits de l'enfants rassemblés sous la halle Brassens.

A l'issue de cette figure symbolique, les enfants ont été invités à un goûter. Accompagnés par le député-maire Philippe Nauche et de nombreux élus (Patricia Bordas, Shamira Kasri, Françoise Gautry, Manuel Fajardo, Camille Lemeunier, Véronique Seillé, Catherine Gabriel, Nicole Chaumont), ils ont pu entendre, avant de croquer dans une chocolatine bienvenue, le président du comité de la Haute-Vienne de l'Unicef, Jean-Marie Chouzenoux, expliquer qu'il restait encore beaucoup de travail pour faire appliquer dans la réalité cette convention internationale.

Aujourd'hui, 8,5 millions d'enfants meurent dans le monde avant 5 ans, 92 millions ne vont jamais à l'école, 64 millions de jeunes filles sont mariées avant leurs 18 ans, et 151 millions d'enfants de moins de 15 ans travaillent. Philippe Nauche a ensuite rappelé que si la Ville de Brive s'était investie dans cette manifestation c'était parce qu'elle voulait réaffirmer son statut de cité amie des enfants. 

Une douzaine d'établissements avaient participéCette manifestation avait été précédée au cours des semaines précédentes par d'autres manifestations, comme la projection mercredi dernier au Rex du film "Les enfants invisibles", qui a donné lieu à un débat animé par Jocelyne Sayettat, déléguée régionale de l'Unicef.

Par ailleurs, jusqu'au 5 décembre, l'espace jeunes de la médiathèque municipale abritera une exposition proposée par l'Unicef intitulée "Protéger les enfants".

 

Les élus brivistes lors de l'anniversaire