Actualités

Agglo: pour l’amélioration des transports urbains

  • Publié le 18/12/2009 à 16:56
  • Par Michel DUBREUIL
Les transports urbains ont été au centre de la séance du dernier conseil communautaire de l'Agglo de Brive, avec, notamment, le choix du nouveau délégataire du réseau de transports, et les améliorations apportées dans ce service.

"Permettre aux transports collectifs de constituer une véritable alternative à l'utilisation systématique de la voiture,  désengorger ainsi le trafic, réduire la pollution et  améliorer la qualité de vie sur le territoire", tels sont les objectifs qui ont conduit l'Agglo de Brive à restructurer en profondeur son offre de service en terme de transports publics. Une volonté qui s'inscrit également dans le cadre du Plan de déplacements urbains.

Première étape, la mise en place d'une délégation de service public (DSP) qui permet à l'opérateur d'être directement associé à l'amélioration de la qualité et de la fréquentation du réseau. Cette DSP a été approuvée pour une durée de 7 ans, du 1er février 2010 au 31 décembre 2016.

Seconde étape, le choix du délégataire. C'est finalement Véolia Transport qui a été retenu, à la suite de l'analyse de quatre critères technique, financier, commercial, environnement et social. Leur proposition prévoit en particulier un service plus adapté aux habitudes de déplacement, avec des fréquences différentes entre heures de pointe et heures creuses, avec une augmentation de la fréquence sur les deux lignes principales.

Des dessertes élargies:

  • 2 lignes Ouest Est,

  • 3 lignes complémentaires, dont 2 desservant la gare,

  • 2 lignes à vocation scolaire dont la création d'une ligne desservant le secteur de l'AFPA et de Rollinat,

  • de nouvelles dessertes des coteaux du pôle urbain, via des lignes de transport à la demande avec 4 aller-retours par jour du lundi au samedi,

  • un renforcement des transports à la demande sur Ussac et Cosnac,

  • un service du dimanche soir pour les étudiants et les militaires au départ de la gare.


(Photo Diarmid Courrèges)Par ailleurs, la nouvelle grille tarifaire présente également des nouveautés, avec en particulier  la gratuité pour tous les déplacements scolaires à raison d'un aller-retour quotidien. Le ticket  reste à 1 euro.

L'offre de Véolia combinée au choix de l'Agglo d'effectuer les investissements pour le matériel roulant et le dépôt permettra un coût de fonctionnement annuel de 2,68 millions d'euros.

"Le réseau ne sera effectif qu'au 1er septembre 2010", a averti Jean-Claude Farges, vice-président chargé des transports. L'Agglo doit en effet investir pour acquérir et aménager un dépôt (1,3 million), acheter du matériel roulant (18 véhicules accessibles aux personnes à mobilité réduite, et 2 véhicules d'occasion pour 4 millions).

Il est apparu en effet plus intéressant pour l'Agglo de faire ces deux acquisitions. "Nous pourrons réduire nos dépenses de fonctionnement, mieux maîtriser l'état de la flotte de bus et suivre les évolutions technologiques ".

Enfin, afin de contribuer au financement des dépenses induites par le nouveau réseau, l'Agglo a décidé d'augmenter la taxe transports des entreprises. Elle passe de 0,50 à 0,60.

Toujours dans le domaine des transports, 50.000 euros (financés de moitié par la Région et l'Agglo) ont été attribués à l'étude d'une halte ferroviaire à Malemort pour favoriser l'usage du TER entre Brive, Tulle et Ussel.

L'Agglo de Brive n'oublie pas de soutenir l'économie locale, en restant vigilante sur les contreparties , notamment en terme d'emplois. 120.000 euros ont été débloqués à A NOVO dans le cadre de travaux destinés à pérenniser les emplois de techniciens et d'ingénieurs sur le site. Par ailleurs une aide de 40.000 euros a été attribuée à Deshors Moulage, là aussi dans le cadre d'investissements en terme d'équipements et d'amélioration de l'environnement du travail.

Enfin, pour répondre aux besoins de financement des frais de fonctionnement et d'investissement  du service public, l'Agglo a proposé une augmentation de 5% de la part assainissement collectif . Cette augmentation représente sur la facture d'eau, pour une consommation moyenne de 120m3, soit une famille de quatre personnes, une augmentation de 6,50 euros pour les usagers de Brive et de 4,63 euros pour les autres communes. Par ailleurs,  l'Agglo de Brive a décidé de ne pas augmenter les tarifs d'eau potable (part collectivité) sur Cublac et Brive, communes où l'Agglo gère en régie l'eau potable.