Actualités

Intempéries : mobilisation en continu

  • Publié le 11/01/2010 à 16:30
  • Par Jean René LAVERGNE
Opération de salage en centre villeEn l'espace de trois semaines, l'hiver a lancé deux offensives dont on se souviendra. La première du 17 décembre dernier au 20 décembre et la seconde qui a débuté le samedi 9 janvier jusqu'à aujourd'hui en début de matinée. Des journées blanches qui ont transformé la ville de Brive en station de sport d'hiver. L'occasion de faire des belles images pour les photographes, mais cette poudreuse n'a pas manqué de perturber la vie quotidienne. Pour adoucir ces inconvénients et rendre accessible les rues et les routes, les services municipaux ont travaillé en continu nuit et jour avec une efficacité reconnue.Trois camions équipés de saleuses et de lames de déneigement ont sillonné sans relâche quelque 380 kilomètres de voiries. Un travail en continu. Deux équipes de 10 personnes de la voirie se sont relayés, à cela il faut ajouter la présence sur le terrain d'une brigade de 12 personnes des espaces verts et du service de la propreté. "Nous n'avions pas connu un tel épisode neigeux depuis près de quinze ans", explique François Meissonnier, chef de service à la voirie.

Face à cette situation exceptionnelle, il a donc fallu mettre les grands moyens. Ce sont ainsi 150 tonnes de sel, 120 tonnes de gravillons, 20 tonnes de sables qui ont été dispersés en ville et à l'extérieur de la ville. Un travail curatif et un travail préventif qui a permis aux automobilistes de se déplacer, et de limiter aussi les conséquences économiques.

Nuit et jour, les hommes et leurs machines n'ont pas ménagé leur peine pour lutter contre la neige et le verglas. Bien que cette offensive semble derrière nous ou presque, il n'est pas question de baisser la garde. "Sur les hauteurs de Brive et les secteurs exposés au gel, nous allons continuer à intervenir si cela est nécessaire", explique encore le chef de service.

Les stocks de sel et gravillons et de sable ont fondu comme... neige au soleil, mais ils seront reconstitués dans les meilleurs de délais afin de faire face une fois encore si d'aventure de nouvelles intempéries venaient à sévir. L'hiver est loin d'être fini.