Actualités

Un délégué sur le terrain pour la politique de la ville

  • Publié le 20/01/2010 à 14:47
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Gérardc Frappy, délégué du préfet pour la Politique de la Ville

Brive a désormais un délégué du préfet pour la Politique de la Ville: Gérard Frappy, 52 ans, précédemment chef de service à la DDASS de Tulle. Une précieuse expérience que ce fonctionnaire mettra au service de la cohésion sociale et des projets dans les quartiers défavorisés en partenariat avec la Ville et l'Agglo. Présentation en fin de matinée par le sous-préfet de ce délégué qui se définit comme "un facilitateur".



Le sous-préfet Francis Soutric a présenté le nouveau délégué Gérard FrappyAccrochez-vous! Dans ce dossier, il est question de CUCS (Contrat urbain de cohésion sociale) dont les crédits seront financés pour la partie Etat par l'ACSE (Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances). Tout ça en pleine réorganisation desdits services de l'Etat recentrant toutes les directions départementales en deux seules entités interministérielles: la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) et la DDT (Direction départementale des territoires). Voilà pour le décor. Vous suivez?

Certes le vocabulaire est plutôt abscons et mieux vaut être déjà de la partie pour ne pas s'y perdre. Heureusement, c'est le cas de Gérard Frappy. Parcours atypique pour cet ancien de France télécom devenu par conviction depuis 2007 chef de service action sociale et solidarité à la DDASS de Tulle. Un parcours qui a joué en sa faveur.

Gérard Frappy"Brive n'avait pas encore de délégué du préfet, alors que nous pouvions y prétendre. J'ai donc sollicité le préfet l'an dernier pour la création de ce poste. Nous avions besoin d'un homme de terrain pour m'accompagner sur ce dossier", a dressé le sous-préfet Francis Soutric. Presque aussitôt dit, aussitôt fait et le nouveau délégué a pris ses fonctions le 1er janvier 2010 avec "un carnet de commande bien rempli", a estimé le sous-préfet.

Globalement, Gérard Frappy aura une mission d'animation de la Politique de la ville qui regroupe l'ensemble des actions touchant à l'emploi, la réussite éducative, la gestion du logement, du transport, etc. en liaison, bien évidemment, avec l'Agglo qui dispose également de son propre chargé de mission. Chacun des deux partenaires s'investit à hauteur de 300.000 euros. Le délégué du préfet voit son rôle comme une "interface" pour "faire le lien entre les différents services de l'Etat, directeurs d'établissement scolaire, centres socio-culturels, associations...  Bref, "un facilitateur".

Le nouveau venu aura également en charge de coordonner, et de mener conjointement avec la Ville, l'évaluation du CUCS qui entre dans sa troisième année et concerne les trois quartiers de Gaubre, Tujac et Chapélies, soit 11.000 habitants. Il sera aussi question de préparer le prochain CUCS pour 2011. Bel enjeu à l'heure où "le gouvernement souhaite recentrer l'action sur les quartiers les plus prioritaires", rappelait Francis Soutric. "Il faudra innover, être plus performant, plus efficace, de façon à utiliser au mieux les moyens financiers mis à notre disposition".

"Dégager les points positifs et travailler sur ce qui est perfectible" seront les deux manettes de Gérard Frappy, très enthousiaste: "C'est un vrai challenge et c'est motivant".

Reflet