Actualités

Vos sorties du week-end

  • Publié le 25/02/2010 à 09:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE

JEUDI 25 FÉVRIER 2010




  • gérard assayagApéro concert à 18h30 à l'auditorium Francis Poulenc à Brive. Le conservatoire de Brive propose un concert performance "improvisation". L'ensemble Hope, Marc-Antoine Millon et Frédéric Bousquet invitent Gérard Assayag (IRCAM, logiciel d'improvisation Omax) et Laurent Mariusse (percussions, claviers électroniques). Tarifs: 8 euros. Infos au 05.55.18.17.91. 

  • Soirée de soutien au peuple haïtien à 20h au centre culturel de Brive, avenue Jean Jaurès. La soirée s'articulera autour d'une présentation rapide de l'île, de lectures de textes d'écrivains haïtiens (Dany Laferrière, Prix Médicis 2009, Lyonel Trouillot, René Depestre ....), d'une mise en scène de contes haïtiens par Natacha Laborde,"conteuse en marche", et la projection d'un documentaire sur Toussaint Louverture, personnage emblématique de l'histoire d'Haïti. Une participation minimale de 5 euros sera demandée et la totalité de la recette sera reversée à la Croix-Rouge.


**************


VENDREDI 26 FÉVRIER




  • Théâtre. Nous n'avons fait que fuir à 20h30 au Théâtre de la Grange à Rivet, rue Glangeaud. La Cie du Paradoxe reprend la pièce jouée en octobre dernier. Mise en scène de Cédric Laroche. "Nous n'avons fait que fuir, nous cogner dans les angles, nous n'avons fait que fuir et sur la longue route, des chiens resplendissants deviennent nos alliés..." , les premiers mot du long poème de Bertrand Cantat, unique morceau de 55 minutes qui compose l'album du même nom de Noir désir. Un texte "électrochoc", composé par touches successives, images brutes. Un texte qui agit comme le révélateur d’une société où l’individu doit se battre pour trouver sa place. Véritable discours citoyen qui a veut provoquer une prise de conscience, une réaction salutaire. Tarifs: 8, 5 et 3 euros. Infos au 05.55.86.97.99.

  • Salon du chocolat. Photo Sylvain Marchou1er salon du chocolat et des douceurs de Brive à l'espace Derichebourg. De 14h à 19h. Il s'agit d'un salon itinérant qui se déplace dans 7 villes. Ce salon se tient également samedi 27 et dimanche 28 de 10h à 19h. Sur 2 000 m2, une trentaine d’exposants seront réunis pour proposer ballotins, tablettes, bonbons au chocolat, palets, sticks pour chocolat chaud, mendiants, chocolats en vrac à casser, macarons, guimauves, confitures, orangettes, pâtes de fruits, etc. Côté animations, tout au long du week-end des conférences, démonstrations et ateliers enfants et adultes… Tout le programme et les exposants sont à découvrir sur le site du salon. Entrée payante: 5 euros plein tarif, 3 euros étudiants et jeunes de 13 à 18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans. Vous pouvez également télécharger un bon de réduction de 1 euro sur le site du salon et lire notre article de présentation.

  • Soirée orientale à 20h30, au centre socioculturel Jacques Cartier. Avec danses, thé à la menthe, pâtisseries et défilé de mode. Entrée libre. Infos au 05.55.86.34.60.


  • Musiques actuelles. Les nuits de l'alligator à 20h30 aux Lendemains qui chantent à Tulle (avenue du lieutenant colonel Farro). Une soirée avec pas moins de quatre concerts et à ne pas manquer. Honkeyfinger (One-man-band blues thrash, Angleterre et un site): un one man band allumé qui vient déverser un sinistre bordel blues-punk-garage. Sur scène, ce barbu atypique joue de la guitare, de la grosse caisse, de la caisse claire, de l’harmonica, du tambourin et bien entendu du chant. Henry’s funeral shoe (blues rock, Pays de Galles): deux jeunes frères gallois d’une musique métissant le hard rock des 70’s avec des teintes de blues et même de country. Mama Rosin (punk rock cajun, Suisse): ces fervents défenseurs du combat Cajun mêlent habilement l’héritage de la scène louisianaise, le rock et même le punk; un trio déjanté, avec notamment l’ancien batteur de Virago. The Agitator (old rock, Angleterre): ce duo ne repose que sur la voix et les percussions, un phrasé oscillant entre le rockabilly, le slam rock, le blues et parfois le funk.Tarif sur place à 10 euros. Vous pouvez également réservez à partir du site des Lendemains. Infos au 05.55.26.09.50.





**************


SAMEDI 27 FÉVRIER





  • Etrangers familiersLes étrangers familiers à 20h30 à Brive, auditorium Francis Poulenc. Avec la Campagnie des musiques à Ouïr dans le cadre de la saison culturelle Les Treize arches. Un salut à Georges Brassens. Partons de cette vérité : la chanson de Brassens est universelle. Brassens… Une pipe, une moustache… Papoum papoum papoum… Et voilà que la folle tribu de la Campagnie des Musiques à ouïr s’empare du registre. Les arrangements musicaux font voler la poussière du temps et révèlent le relief et l’impertinence des textes. Ils explorent l’univers libertaire du poète, mêlant étrangeté et familiarité. Un spectacle total, sonore et visuel. Derrière l’exubérance, il y a une musicalité exceptionnelle. Durée: 2h30. Plein tarif : 18 euros. Infos au 05.55.24.11.13 et sur le site lestreizearches. A voir et à ouïr.

  • Bloc chevaux 2010Fête du timbre salle du pont du Buy à Brive, de 10h à 18h.. La Poste a choisi le développement durable comme fil conducteur de la fête du timbre jusqu'en 2013. Cette année se décline particulièrement sur le thème de l'eau, "un capital fragile, ressource indispensable à la vie, un bien précieux que l'on doit économiser et protéger". A Brive, cette fête se tiendra salle du pont du Buy avec l'Amicale philatélique du pays de Brive. Au programme: exposition philatélique de l'Amicale sur l'eau ainsi que de l'agence de l'eau Adour Garonne. Toutes les heures aura lieu un tirage au sort avec remise de chèque cadeau et le gagnant final emportera un appareil photo numérique. A noter que vous aurez la possibilité de participer au concours de Mail art sur ce thème de l'eau. Ce concours débute avec la fête et se poursuivra jusqu'au 15 mai 2010. Parrainé par l'association Maud Fontenay, il comporte deux catégories, adulte et junior. Sur place également vente de produits commémoratifs, la Marianne de l'eau, un carnet de 12 timbres autocollants en 3D sur l'environnement et les dix timbres collector Maud Fontenay. La Poste tiendra aussi son habituel stand où elle délivrera l'oblitération du moment en forme de goutte d'eau. Egalement dimanche 28 de 9h à 17h. Entrée libre.

  • L'affiche du Salon du chocolat1er salon du chocolat et des douceurs de Brive à l'espace Derichebourg. De 10h à 19h. Il s'agit d'un salon itinérant qui se déplace dans 7 villes. .Sur 2 000 m2, une trentaine d’exposants seront réunis pour proposer ballotins, tablettes, bonbons au chocolat, palets, sticks pour chocolat chaud, mendiants, chocolats en vrac à casser, macarons, guimauves, confitures, orangettes, pâtes de fruits, etc. Côté animations, tout au long du week-end des conférences, démonstrations et ateliers enfants et adultes… Tout le programme et les exposants sont à découvrir sur le site du salon. Entrée payante: 5 euros plein tarif, 3 euros étudiants et jeunes de 13 à 18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans. A noter que vous pouvez également télécharger un bon de réduction de 1 euro sur le site du salon et lire notre article de présentation.. Egalement dimanche 28 de 10h à 19h et lire notre article de présentation.

  • Danse. BalalaMà 15h et 19h au New danse studio (9 rue Lucien Rousset à Brive). Par la compagnie Zim Zam Zoum. BalalaM joue avec ce corps qu'on habite, qui est nôtre et qui ne nous écoute pas toujours. De petites histoires se croisent pour raconter avec tendresse ce corps qui se transforme sans cesse. Un spectacle tout doux et tendre qui permet aux enfants d’accéder à l’univers de la danse contemporaine. À voir en famille à partir de 3 ans. Tarifs : 5 euros adultes et enfants non addhérents, 3 euros enffnts adhérents. Infos au 05.55.87.08.38 et sur le site. Egalement dimanche 28 février à 11h.


**************


DIMANCHE 28 FÉVRIER




  • Fête du timbre 2010Fête du timbre salle du pont du Buy à Brive, de 9h à 17h. La Poste a choisi le développement durable comme fil conducteur de la fête du timbre jusqu'en 2013. Cette année se décline particulièrement sur le thème de l'eau, "un capital fragile, ressource indispensable à la vie, un bien précieux que l'on doit économiser et protéger". A Brive, cette fête se tiendra salle du pont du Buy avec l'Amicale philatélique du pays de Brive. Au programme: exposition philatélique de l'Amicale ainsi que de l'agence de l'eau Adour Garonne. Toutes les heures aura lieu un tirage au sort avec remise de chèque cadeau et le gagnant final emportera un appareil photo numérique. A noter que vous avez la possibilité de participer au concours de Mail art sur ce thème de l'eau. Ce concours débute avec la fête et se poursuivra jusqu'au 15 mai 2010. Parrainé par l'association Maud Fontenay, il comporte deux catégories, adulte et junior. Sur place également vente de produits commémoratifs, la Marianne de l'eau, un carnet de 12 timbres autocollants en 3D sur l'environnement et les dix timbres collector Maud Fontenay. La Poste tiendra aussi son habituel stand où elle délivrera l'oblitération du moment en forme de goutte d'eau. Entrée libre.

  • Danse. BalalaMà 15h et 19h au New danse studio (9 rue Lucien Rousset à Brive). Par la compagnie Zim Zam Zoum. BalalaM joue avec ce corps qu'on habite, qui est nôtre et qui ne nous écoute pas toujours. De petites histoires se croisent pour raconter avec tendresse ce corps qui se transforme sans cesse. Un spectacle tout doux et tendre qui permet aux enfants d’accéder à l’univers de la danse contemporaine. À voir en famille à partir de 3 ans. Tarifs : 5 euros adultes et enfants non addhérents, 3 euros enffnts adhérents. Infos au 05.55.87.08.38 et sur le site.

  • salon chocolat. Photo Sylvain Marchou1er salon du chocolat et des douceurs de Brive à l'espace Derichebourg. De 10h à 19h. Il s'agit d'un salon itinérant qui se déplace dans 7 villes. .Sur 2 000 m2, une trentaine d’exposants seront réunis pour proposer ballotins, tablettes, bonbons au chocolat, palets, sticks pour chocolat chaud, mendiants, chocolats en vrac à casser, macarons, guimauves, confitures, orangettes, pâtes de fruits, etc. Côté animations, tout au long du week-end des conférences, démonstrations et ateliers enfants et adultes… Tout le programme et les exposants sont à découvrir sur le site du salon. Entrée payante: 5 euros plein tarif, 3 euros étudiants et jeunes de 13 à 18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans. A noter que vous pouvez également télécharger un bon de réduction de 1 euro sur le site du salon et lire notre article de présentation.


**************


LES EXPOS À VOIR




  • Eric AllainEric Allain, peintures à la chapelle Saint-Libéral à Brive. Une trentaine d'acryliques sur toile. Les thèmes sont empruntés à la vie quotidienne. Des objets, sièges d’arrêt de bus, pompes à essence, machines à laver, mobylette... Poète et magicien, l’artiste porte sur eux un regard original qui rend les objets attachants. Sa peinture suggère plus qu’elle ne décrit et pour estomper la réalité, l’artiste évite les contours nets et travaille le flou. "J’essaie de rendre belle la part sombre de certains objets. L’enjeu c’est de pouvoir ajouter un peu de poésie et d’évasion ou d’illusion. En quelque sorte de trouver aux objets une sorte de supplément d’âme. Eric AllainLorsque je peins un objet, c’est principalement l’instant émotionnel engendré par sa rencontre qui m’inspire et non uniquement l’objet, il est symbole d’un souvenir et d’une trace de vie." L’homme est rarement représenté dans ses toiles. "L’être en tant que tel ne m’intéresse pas, je cherche à travers le lieu, l’objet, à signifier sa présence par l’atmosphère qui s’en dégage. Quand l’homme est présent, il est simple acteur d’une représentation sociale ou psychologique. Je recherche avant tout l’émotion." Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30. Dimanche de 15h à 18h30. Jusqu'au 10 mars. Entrée libre. Infos au 05.55.74.41.29.

  • A la poursuite du diamant noir aux archives municipales de Brive, 15 rue Massénat. L’exposition vous invite à un voyage initiatique au pays de la truffe. Saviez-vous que les Grecs et les Romains étaient particulièrement friands de ce champignon? Que les premières tentatives de culture datent du XVIIIe siècle? Savez-vous ce qu’est un brûlé, un caveur, un renifleur électronique? Qu’a t-on offert à Raymond Poincaré à l’occasion de sa visite à Brive? Savez-vous faire une omelette aux truffes sans truffe? Cette exposition réalisée avec le concours des trufficulteurs corréziens. documents provenant du fonds communal mais également des services d’archives départementaux (Corrèze, Dordogne, Lot), de l’éco-musée de la Truffe de Sorges, et de propriétaires privés : d’anciennes et très belles affiches publicitaires de conserveries de la région, des cartes postales anciennes, des factures et livres de comptes de trufficulteurs, des vidéos…. "La truffe noire, grenue, froide, la surprenante chose qui pousse sans racines, se nourrit mystérieusement et qui semble aussi étrangère au sol que le silex rond, son voisin…", a écrit Colette. Jusqu’au 25 mars. Entrée libre. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.18.50.

  • Détail d'une tapisserie de Mortlake. Collection du musée LabencheLaissez-vous conter la vigne à Brive au musée Labenche. En partenariat avec le Pays d'art et d'histoire Vézère ardoise. L’histoire de la vigne et du vin expliquée avec des kakemonos et de multiples objets. Une exposition très pédagogique à découvrir et déguster des yeux. Jusqu’au 4 mai (ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 12h et de 13h30 à 18h).

  • Jérôme Cossé Puissance créative et Aquarelle à Brive, galerie Et tant d’arts, 5 bd Lachaud. Peintre-chercheur, Jérôme Cossé réinvente à sa façon la technique ancestrale de l’aquarelle. L’artiste présente l’homme dans son environnement et sa place au sein de la nature dans des œuvres unissant la délicatesse de l’aquarelle à sa force créative. Cossé.Tranche de ville"Devant ses œuvres, le temps s'arrête, l'eau sur la toile s'est écoulée piégeant les pigments colorés de l'artiste dans son sillage nous révélant toute sa sensibilité. Il ne s'agit pas d'abstraction car les repères sont toujours présents dans son univers, il s'agit de suggérer les choses sans les représenter de manière formelle, de toucher à l'intemporel." Né à Saint Germain en Laye en 1977, Jérôme Cossé fréquente l'Ecole des beaux-arts de Versailles. Sa carrière prend son essor à partir de 2007. A noter que l'artiste animera également un stages le week-end du 27 et 28 mars prochain sur le thème de "la liberté du geste et observation". Entrée libre. Du mardi au samedi de 13h à 18h30 et sur rendez-vous. Jusqu'au 26 mars. Infos au 05.55.92.23.53.