Actualités

L’Agglo soutient ANOVO

  • Publié le 28/01/2010 à 15:34
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Patrick Monfort directeur d'ANOVO Brive et Philippe Nauche, président de l'Agglo de Brive, signent la convention de partenariat120.000 euros: c'est le montant de l'aide apportée par l'Agglo de Brive à la société ANOVO, dans le cadre d'un lourd programme d'investissements de 493.000 euros. Implanté sur la route de Cosnac (anciennement TRT), ANOVO Brive poursuit l'amélioration de ses installations en intégrant de nouveaux savoir-faire pour conforter sa position de centre d'excellence au sein du groupe. La société s'engage en retour à maintenir l'emploi sur les 3 ans à venir et son activité de recherche sur les 5 ans.

La convention de partenariat a été signée cet après-midi par le président de l'Agglo Philippe Nauche et le directeur briviste Patrick Montfort.



Service après-vente et recyclage de mobilesANOVO. Après 14 ans, le sigle reste encore mal identifié par nombre de Brivistes qui parlent toujours de l'ancien TRT, sans savoir forcément ce qui se passe dernière la porte. Le groupe est pourtant leader en Europe de la logistique, maintenance, service après vente de produits de télécommunication et multimédia. Ça ne vous parle peut-être pas mais sachez que bon nombre de téléphones mobiles, décodeurs ou boîtes Adsl passent par les installations route de Cosnac pour être réparés ou trouver une seconde vie.

Le centre briviste a également mis en place une plate-forme de recyclage des mobiles en fin de vie avec la mise en ligne d'un site internet de rachat. Du "business" certes, mais qui va dans le sens du développement durable très dans l'ère du temps. Au sein du groupe, le site briviste aux savoirs diversifiés et qui emploie aujourd'hui plus de 380 CDI, a ainsi su devenir un centre d'excellence travaillant avec des entreprises tant locales que nationales et ce dans un contexte pourtant très concurrentiel.

Lors de la signature de convention entre l'Agglo de Brive et la société ANOVOC'est justement pour poursuivre dans cette voie que la société s'est engagée dans un lourd programme d'investissements : 493.000 euros. La démarche vise notamment à améliorer le bâtiment, renforcer la sécurité des personnes et des biens et négocier des transferts de technologies pour satisfaire de nouvelles offres de service.

"La survie repose sur la vitesse. Il faut savoir être adaptable et réactif", argumente le directeur. Survie des emplois aussi. D'autant que si l'an dernier, ANOVO a enregistré "une année record, à l'inverse de ceux qui travaillent dans les produits neufs", la crise semble aujourd'hui frapper en décalé. "Nous arrivons sur des années charnières où nous devons savoir transformer nos métiers et proposer de nouvelles solutions." Se renouveler est un "impératif" pour le patron briviste "afin de demeurer un acteur majeur au local et consolider notre position à l'intérieur d'ANOVO. Il faut devenir incontournable."

ANOVO BrivePatrick Montfort se réjouit ainsi d'avoir trouvé dans l'Agglo "une écoute active". "Au delà de l'aide, c'est une grande marque de reconnaissance et de confiance dans les hommes et les femmes qui font l'entreprise." Déjà décidée en conseil communautaire, cette aide de 120.000 euros s'est donc concrétisée aujourd'hui par la signature d'une convention. "La volonté de développement économique est la raison d'être de l'Agglo", a réaffirmé son président Philippe Nauche en voyant dans ce partenariat "un signe fort". "Il montre que nous sommes très attachés à la pérennité du site de Brive", qualifiant même l'entité d'entreprise "ingénieuse", avec "de la valeur ajoutée, des technologies actuelles, de nouvelles solutions", bref une entreprise qui bouillonne.

Un soutien qui est tout de même conditionné par un engagement pour ANOVO de maintenir l'emploi sur le site de Brive pour une période de 3 ans et son activité de recherche et de développement pour une période de 5 ans.