Actualités

Des jeunes Allemands de passage dans la cité

  • Publié le 05/03/2010 à 17:37
  • Par Olivier SOULIÉ
La carpe, symbole de la commune d'Höchstadt d'où viennent les jeunes allemands

C'est dans le cadre d'un projet Comenius financé par l'Europe que dix-sept jeunes Allemands séjournent actuellement dans des familles de collégiens de Cabanis. Ce matin, pour fêter le début du séjour, un pot de l'amitié réunissait les jeunes et leurs enseignants au foyer du collège.

Franziska et Julie, 13 ansL'ambiance est détendue. Les adolescents discutent, rient, dégustent les pièces d'euros en chocolat. Trois ont même sorti les guitares et grattent vigoureusement les cordes pendant que quelques filles entament la chorégraphie de la macarena. Juste avant, les enseignants allemands avaient offert un panier garni à leurs homologues du cru.

Ce week-end, les collégiens d'Outre-Rhin seront dans les familles d'accueil de leurs correspondants. L'occasion pour eux d'apprécier la culture française dans ce qu'elle a de concret. "C'est la première fois que je viens en France", explique la petite Franziska, 13 ans. "Les gens sont très sympathiques. Le paysage d'ici est plus vallonné que chez nous, et les maisons sont plus vieilles aussi." A ses côtés, sa correspondante, Julie, 13 ans également, se souvient de son voyage en Allemagne, fin janvier début février, dans le cadre de l'échange: "Là bas, on mange bien. Surtout de la charcuterie. Et j'aime la culture de ce pays." Aucune des deux n'exclue l'idée de s'installer un jour dans le pays de l'autre. Preuve, s'il en fallait, de l'ouverture d'esprit des jeunes Européens.

La professeur d'Allemand du collège Cabanis Annie Beauverie a reçu un panier garni des mains des enseignantes allemandes Jeanette Höll et Andrea Becker"Un tel échange a vocation à faire découvrir à la fois le système scolaire d'un pays, mais aussi la réalité vécue par les habitants et le lieu où ils vivent", explique la principale du collège Denise Charrièras. Effectivement, les jeunes Allemands vont découvrir la région, notamment avec une visite guidée de Brive lundi et une excursion à la grotte de Lascaux mercredi. Jeudi, ce sera l'heure du retour vers la commune d'Höchstadt, 15.000 habitants, à 1.200 km et 15 heures de route. Une ville traversée par un fleuve, l'Aisch, très présent dans la vie de cette cité. Au point où le symbole de la ville est... une carpe! Ce matin, chaque jeune Allemand a d'ailleurs offert à son correspondant français une carpe en peluche.

"L'année prochaine, on n'exclut pas d'organiser un échange avec l'Irlande, toujours dans le cadre Comenius, et grâce à une subvention de 25.000 euros que nous avons obtenu pour notre participation au projet", explique la principale. "Il est important que l'ouverture des jeunes à l'international ne se limite pas à des discours, et que les collégiens puissent vraiment se rendre dans d'autres pays et recevoir des correspondants."

Allemands et Français ensemble

Photo souvenir