Actualités

L’insertion par le bâtiment, les travaux saisonniers et le jeu

  • Publié le 16/03/2010 à 16:13
  • Par Marie Christine MALSOUTE
L'insertion par un chnatier "bâtiment". Photo archivesQu'y a-t-il de commun entre un chantier bâtiment, l'emploi saisonnier et un jeu citoyen? Réponse: le courant passe désormais à travers chacun. Explication: ces actions favorisant l'insertion, portées par l'Agglo et menées pour deux d'entre elles par la Ville, ont fait ce matin l'objet d'une convention de partenariat avec ERDF, Electricité réseau distribution de France.



Décidément, ce matin, le courant passait dans le bureau du maire où se sont enchaînées les séances de signatures. Dès la convention sur le sport entérinée, mouvements de chaises et place à un autre partenariat entre trois intervenants: l'Agglo, la Ville de Brive et ERDF. La signature des trois conventions. De gauche à droite: Martine  Audebert, vice-présidente de l'Agglo chargée de la Politique de la  Ville, le député-maire et président de l'Agglo Philippe Nauche et  Bertrand Pouilloux, directeur territorial ERDFDans celui-ci, le réseau de distribution électrique apporte également un soutien financier à trois actions menées dans le domaine de l'emploi et de la citoyenneté: un chantier d'insertion bâtiment, une action portant sur les travaux saisonniers et un jeu "En route vers l'Elysée". "Nous intervenons toujours et encore dans une logique d'accompagnement d'actions", rappelle Bertrand Pouilloux, directeur territorial ERDF Corrèze Cantal.

Il faut savoir, pour faire court, qu'en matière d'insertion, l'Agglo exerce sa compétence "Politique de la Ville" à travers le CUCS (Contrat urbain de cohésion sociale) et le PLIE (Plan local pour l'insertion et l'emploi), l'action sociale est ainsi peuplée de termes plus ou moins compréhensibles. Et c'est dans ce cadre que l'Agglo a porté les trois projets auxquels ERDF apportent son soutien:

  • 5.000 euros pour le chantier d'insertion bâtiment,

  • 2.000 euros pour le rapprochement entre producteurs agricoles et demandeurs d'emploi,

  • 3.000 euros pour la création d'un jeu "En route vers l'Elysée" par les jeunes résidant dans les quartiers prioritaires.


La première action est entièrement portée et mise en œuvre par l'Agglo, les deux autres initiées et financées par l'Agglo sont mises en œuvre sur le terrain par la Ville de Brive.

Le chantier d'insertion bâtiment

Martine Audebert, vice-présidente de l'Agglo chargée de la Politique de la villeL'an dernier, l'Agglo avait déjà porté un chantier d'insertion par la rénovation de sentiers de randonnée. Cette année, elle développe un chantier d'insertion par le bâtiment qui trouvera corps à travers plusieurs chantiers de construction ou de rénovation, notamment dans le cadre du dossier ANRU Ville de Brive. "Il s'agit d'aider des personnes très éloignées de l'emploi à se réinsérer", précise Martine Audebert, vice-présidente de l'Agglo, chargée de la Politique de la Ville. "Cette démarche est pérennisée pour trois ans avec un budget de 230.000 euros annuels." Huit contrats aidés seront ainsi recrutés à cette occasion. Les participants disposeront d'un suivi personnalisé. "Nous avons prévu une clause dans l'attribution de nos marchés sur les Chapélies ou annexes. Les entreprises doivent recourir à ce chantier d'insertion. Bien sûr, il y aura une préparation en amont pour que ces personnes soient opérationnelles au sein des entreprises", précise le député-maire et président de l'Agglo Philippe Nauche. A l'issue des contrats, les entreprises sont aussi susceptibles de proposer un contrat aux participants.

Les travaux saisonniers

D'un côté des producteurs agricoles qui ne trouvent pas forcément de travailleurs saisonniers. De l'autre, des quartier prioritaires qui concentrent une forte inactivité. L'action menée par l'Agglo a pour finalité de réduire les écarts entre ces deux phénomènes. "Il s'agit de mettre les besoins en face des offres pour un travail qui n'est pas si saisonnier puisqu'il peut occupé 7 ou 8 mois dans l'année", commente Philippe Nauche.

Le jeu "En route vers l'Elysée"

"Ce jeu créé par des jeunes du centre Jacques Cartier permet d'apprendre les institutions, de se les approprier", explique le président de l'Agglo. "Il permet à ces jeunes de porter un regard sur la citoyenneté et de devenir aussi des relais d'informations auprès d'autres personnes."

Nous aurons l'occasion de revenir sur ces actions lors de leur mise en œuvre.