Actualités

Des dons à l’Unicef pour les enfants d’Haïti

  • Publié le 17/03/2010 à 16:46
  • Par Marie Christine MALSOUTE
La remise des sommes récoltés au centre Jacques Cartier de Tujac

Près de 700 euros ont été récoltés samedi matin sur le marché Brassens par le CMJ et l'association Amis au profit des enfants d'Haïti. Les sommes ont été remises aujourd'hui à l'Unicef. Belle mobilisation de la part des jeunes comme du quartier de Tujac.



Samedi dernier, les clients du marché de la Guierle ont vu fleurir deux stands inhabituels:

  • celui du Conseil municipal des jeunes qui vendait thé, café, gâteaux et viennoiseries (ces dernières récoltées auprès de quelques généreuses pâtisseries brivistes),

  • celui de l'association Amis du quartier de Tujac, décoré de banderoles colorées par les enfants du centre Jacques Cartier, qui vendait quant à lui du couscous.


La remise de la some récoltée par le CMJ en mairieTous les deux s'étaient mobilisés pour récolter des fonds au profit des enfants d'Haïti. Cet après-midi, c'était l'heure de remettre les sommes récoltées à l'Unicef: 218,90 euros exactement pour le CMJ et 463 euros pour Amis. "Des petites sommes qui viendront s'ajouter aux plus grosses", a déclaré Shamira Kasri, maire-adjoint notamment en charge de la jeunesse et des centres socioculturels.

LLa remise de chèque au centre Jacques Cartier en présence des  enfants qui ont réalisé les banderoles du stand de l'association Amisa remise s'est faite en deux temps: d'abord à la mairie pour le CMJ puis dans la foulée au centre Jacques Cartier pour l'association Amis. Jean-Marie Chouzenoux de l'antenne de Limoges, accompagné de son collègue de Brive Jean-François Deret, ont chaleureusement remercié jeunes et moins jeunes pour cette mobilisation, en rappelant aussi les cinq domaines de son action sur place dans les Caraïbes, en faveur de la nutrition, l'éducation, la vaccination, l'eau potable et les orphelinats.

"Les besoins sont immenses", a-t-il insisté. "Déjà, avant la catastrophe, seulement 20% des enfants avaient accès à l'école et 50% de la population à l'eau. L'une de nos grosses priorités est également le retour à l'école aussi bien dans les zones touchées que dans celles où se sont réfugiés les sinistrés."

Le créateur du dessin devant son œuvre