Actualités

Les victoires de la poésie

  • Publié le 27/03/2010 à 17:06
  • Par Jennifer BRESSAN
Le jury du Prix du Cordel vient de décerner les récompenses. Tous les poètes ayant participé à la 5e édition de ce concours s'étaient rassemblés dans le hall de la médiathèque où étaient encore suspendus les écrits, traces de vie, empreintes de mots. Et l'émotion était au rendez-vous.





"Il est bon de mettre des gens à l'honneur, des gens qui acceptent de se livrer, d'offrir leurs poèmes, leurs émotions", confie Danièle Vandenbossche, directrice de la médiathèque. Tandis que la pluie martèle, au-dessus des têtes, le toit vitré du grand hall, sous les cordes où sont suspendus les poèmes, comme le veut la tradition portugaise, des liens se tissent, des liens privilégiés, noués par les émotions partagées.



Sur le thème de l'empreinte des mots, un peu plus de 70 personnes, enfants, adolescents et adultes, ont posé leurs ressentis, leur inspiration, un peu de leur vie et beaucoup d'eux mêmes sur les feuillets examinés par un jury, composé de deux élus, deux représentants du CMJ et du Conseil des Sages et de lecteurs, volontaires et amoureux de la poésie. "Des poèmes qui ont réservé cette fois encore de bien belles surprises", se félicite Danièle Vandenbossche. 

Léa Jourdanas, lauréate du premier prix AdolescentsA travers les poèmes, l'empreinte des mots émerge, douloureuse souvent, nostalgique parfois. Les mots disent l'absence, la réveille et l'exacerbe, les mots font mal, ils sont la trace indélébile des personnes disparues, de la vie qui passe. "Je mets mes sentiments dans mes poésies, un peu comme dans mon journal intime. J'écris comme ça vient", confie Léa, lauréate du prix pour les ados. Elle est un peu gênée cet après-midi et ne lira pas son poème. Mais elle et sa mère sont fières aujourd'hui.

Serge Coutarel, premier prix dans la catégorie Adultes

Serge Coutarel, lui aussi, est ému. Habitué des concours de poésie, il a remporté le premier prix dans la catégorie Adultes. Il arrive du Gard pour l'occasion. Accompagné de sa femme, il a profité de la journée pour visiter la ville. "Le thème m'a inspiré et j'ai pris le temps de lire les autres poèmes et ils sont de qualité", juge-t-il. Son premier prix n'en a que plus de saveur.

Du côté des plus jeunes, le Cordel aura avant tout été un moment de partage et de solidarité. Les jeunes du centre de loisirs de la ville d'Eymet en Dordogne, qui ont obtenu le premier prix, ont travaillé en groupe. Soledad, une des petites poètes, est très émue, assez impressionnée même. Sa maman qui l'accompagne l'encourage à écrire et souhaite l'initier à la poésie, un genre qu'elle affectionne particulièrement: "La poésie et l'art en général me paraissent parfois plus à même de faire bouger les consciences", estime-t-elle.

Une cérémonie toute en nuances et en émotions car la poésie c'est aussi et surtout cela. Une affaire de confiance, de dons, de partage qui a participé à "redonner dans le cœur des gens sa majuscule à la poésie", confie Véronique Seillé, présente en l'absence d'Odile Sourzat, conseillère municipale en charge de la culture. 

Le jury du Cordel

Le palmarès complet. Dans la catégorie "Poètes en herbe":

  • 1er prix à la grande section du centre de loisirs de la ville d'Eymet en Dordogne. 

  • 2ème prix à l'atelier des lutins rêveurs, à Mauriac dans le Cantal

  • 3ème prix à Eve Bedja Barbosa, de Brive

  • et deux prix d'encouragement ont été décernés à Emilie Le Guen et Lilas Cave d'Eymet


Dans la catégorie des "Jeunes" :

  • 1er prix à Léa Jourdanas, de Rochechouart

  • 2ème prix à Valentine Mouriacou de Segonzac

  • 3ème prix à Adrien Bedue, de Cahors

  • et deux prix d'encouragement ont été décernés à Aurélie Van Katwijk, de Lignareix et Salomé Bedja Barbosa, de Brive


Dans la catégorie Adultes

  • 1er prix à Serge Coutarel, de Salindres

  • 2nd prix à Marion Peuch de Tulle

  • 3ème prix ex aequo à Maryse Moraux de Brive et Lucien Van Meer de Saint Nazaire, représenté par Yolande Hyver.





Récompenses