Actualités

Chet Nuneta en concert

  • Publié le 19/03/2009 à 16:42
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Chet Nuneta en concertSur scène, quatre chanteuses, aussi musiciennes, et un percussionniste. Mais leurs voix en font résonner bien d'autres glanées dans tous les pays, quelquefois profondément enfouies dans la mémoire des peuples. Chet Nuneta revisite avec puissance et vivacité les chants traditionnels. Madagascar, Italie, Bulgarie, Egypte, Finlande, Cap vert...

Il y a des moments suffisamment rares pour ne pas les laisser filer. Alors, ne manquez pas Chet Nuneta, ce vendredi 20 mars, à 20h, à l'auditorium Francis Poulenc. Embarquement imminent avec  ces drôles de globe-trotters, passeurs d'universalité. Quand "Ailleurs" (titre de leur album) commence ici.

Rencontre pendant les balances.

Ecoutez les titres de leur album "Ailleurs".



chet-nuneta3Ce n'est pas exactement de la "world music". Encore moins du "folklore". Pas non plus ce qu'on qualifie de "chants du monde". Mais un peu tout de même. On pourrait s'en tirer en qualifiant leur genre de "polyphonies". Mais ce ne serait toujours pas satisfaisant. En fait, Chet Nuneta se forge sa propre identité.

Car si le groupe puise dans les répertoires des chants qui jalonnent notre planète et l'histoire des hommes, c'est pour mieux les revisiter, les remixer à leur registre, les mettre en scène avec humour et complicité. "On prend des chants de différents pays et, avec, on fait notre cuisine." Sans pour autant dénaturer l'original, mais en lui apportant un supplément d'âmes.

Les voix, les instruments, les sons se mêlent, se nouent, se chevauchent, se répondent... La langue empruntée peut bien être incompréhensible, le chant lui va puiser dans le tréfonds des peuples, jusqu'à réveiller en vous l'écho de votre imaginaire. "Ensemble, on fait un petit tour de la planète. Certains de nos chants sont reliés à des cultures qui disparaissent. On aime bien cette idée d'être comme des passeurs." Sur scène, c'est beau. C'est bien fait. On se laisse emporter pour rester sous le charme.

chet-nuneta5C'est la magie communicative de ces cinq personnalités qui se sont trouvées et ont fini par composer le groupe. Chez Chet Nuneta, pas de leader. Chacun enchaîne et rebondit sur la réponse précédente de l'autre. Rien que des sensibilités différentes qui s'accordent sur la même longueur d'ondes. Une belle complémentarité qui révèle le talent de chacun, qui puise, c'est selon, dans la musique, la danse, le théâtre, le cirque, la scène toujours.

Le groupe est déjà en lui un petit brassage du monde, en tout cas de l'Europe. Il y a d'abord eu Valérie et Juliette, deux anciennes des "Enchantêtues" auxquelles est venue s'ajouter Lilia la Napolitaine, croisée en chantant dans la rue au Festival d'Avignon, puis Mikaël le percussionniste et Béa l'Espagnole, croisés aussi au Festival d'Aurillac. "Notre histoire est faite de ces rencontres qui sont des coups de cœur.Il en va de même pour les chants qui nous inspirent. Ce qu'il y a de fantastique, est que notre répertoire est inépuisable."

chet-nuneta2Une petite bio: Chet Nuneta s'est crée en 2005, a fait entre autre la première partie des Têtes raides au Bataclan, sorti son premier album "Ailleurs" en 2007, est actuellement en tournée et travaille sur des compositions et la sortie d'un second album.

Leur nom de groupe est révélateur de leur identité. "Chet" désigne un son rythmique, "Nuneta", en italien, signifie "petite grand-mère", celle aussi qui transmet. Chet Nuneta, c'est aussi l'anagramme du groupe d'origine "Enchantêtues"... Toujours une façon de revisiter les genres.

Alors, laissez-vous emporter par leurs personnages sans frontière, comme cette "Minga la tsigane" qui partage la seule pomme qu'elle ait et emporte le monde dans sa roulotte.

**************


Chet Nuneta. Vendredi 20 mars, 20h30, auditorium Francis Poulenc


Entrée: 15 ou 10 euros.


Concert dans le cadre de la programmation des Jeunesses musicales de France


chet-nuneta1