Actualités

Lavoisier sensibilise ses élèves aux risques d’addiction

  • Publié le 02/04/2010 à 16:17
  • Par Olivier SOULIÉ
Sensibilisation aux risques addictifs au lycée Lavoisier

Des élèves du lycée Lavoisier suivaient aujourd'hui plusieurs ateliers de sensibilisation aux addictions. Une initiative de l'établissement qui a concerné 137 élèves du lycée professionnel et du Centre de formation des apprentis.

Nathalie Vigne, proviseur adjoint de Lavoisier"Nous avons choisi de sensibiliser les élèves les plus exposés aux risques d'addiction, c'est-à-dire les plus jeunes et ceux n'ayant pas encore reçu pareille information au sein de l'établissement." Nathalie Vigne est proviseur adjoint. Avec l'aide du personnel enseignant, elle a mis en place ce forum addictologie après avoir constaté que "de plus en plus d'élèves s'endorment en cours ou ont des sautes d'humeur". Quelques excès ont même conduit a des exclusions.

Parmi les intervenants, la police nationale"Nous avons distribué un questionnaire à 87 élèves, de tous les âges, en janvier dernier. Tous ont répondu anonymement sur le thème des addictions. Nous avons découvert que 69% ont déjà consommé du tabac dont 72% avant 14 ans, que 79% jouent à des jeux vidéos dont 53% avant 10 ans, que 86% ont consommé de l'alcool dont 54% avant 14 ans et que 28% ont consommé du cannabis dont 64% avant 14 ans."

Sensibilisation aux risques addictifsLes élèves ont été informés sur l'addictologie en général, sur les dangers de l'alcool et du tabac, sur les produits illicites (drogues douces et dures), et même sur les jeux en ligne et les réseaux sociaux. Des informations qu'ils ont déjà reçues au collège. "Disons que c'est une grosse piqûre de rappel", précise Nathalie Vigne. "Nous avons tout intérêt à ce que les élèves connaissent les risques d'addiction. Nous sommes malgré tout conscients que ce n'est pas ce forum qui changera radicalement leur comportement, ce serait trop facile. L'une des raisons d'être de ces ateliers est aussi que les jeunes connaissent l'existence de services et d'interlocuteurs susceptibles de les aider si nécessaire."