Actualités

Avenue de Paris-La Guierle: premières tendances

  • Publié le 20/03/2009 à 15:57
  • Par Michel DUBREUIL


[caption id="attachment_3062" align="alignleft" width="450" caption="Le député-maire Philippe Nauche a rappelé que les Brivistes avaient jusqu'au 28 mars pour donner leur avis sur l'aménagement de l'avenue de Paris et de la Guierle."]Le député-maire Philippe Nauche a rappelé que les brivistes avaient jusqu'au 28 mars pour donner leur avis sur l'aménagement de l'avenue de Paris et de la Guierle.[/caption]

L'opération d'aménagement de l'avenue de Paris et de la Guierle vous intéresse? Vous avez jusqu'au 28 mars pour apporter vos suggestions. Il vous faut simplement remplir un questionnaire "Donnez votre avis", distribué à tous les habitants. Mais  vous pouvez également vous rendre au point information place du 14 juillet  (ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi de 8h à 19h et le dimanche de 14h à 18h), vous exprimer par internet (avparis-laguierle@semable.fr), par téléphone (05.55.17.83.25) ou télécharger  un questionnaire sur le site de la ville.

La ville de Brive a demandé à la SEMABL de conduire l'opération de l'avenue de Paris-La Guierle. Un vaste chantier qui devra répondre à plusieurs objectifs: améliorer une des principales entrées de la ville, en même temps accès majeur au centre historique, améliorer également les accès et usages (piétons, vélos, bus, voitures, personnes à mobilité réduite), renforcer les fonctions commerciale et de promenade  de l'avenue, conforter les fonctions d'animations et de convivialité de cet espace, et enfin inciter à l'utilisation du parking souterrain de la Guierle.

Cet aménagement, qui concernera une zone de 10 hectares allant du bas de la rue Toulzac au carrefour Cariven, et de l'avenue de Paris au quai Tourny, engagera la ville pour au moins 30 ans. Etant donné l'importance de ce chantier qui touchera une zone forte de la cité, la ville a décidé d'ouvrir largement la concertation. C'est ainsi que jusqu'au 28 mars, les Brivistes sont invités à livrer leurs suggestions et leurs idées sur le nouveau visage  de ce secteur. Pour cela, plusieurs outils ont été mis à leur disposition: questionnaire, point d'information, adresse mail, numéro de téléphone et questionnaire téléchargeable.

Entamée le 2 mars dernier, cette concertation a déjà permis de dégager quelques tendances qui ont été livrées aujourd'hui par le député-maire Philippe Nauche, ainsi que par Jean-Jacques Thomas et Emilio Campos, respectivement président et directeur de la SEMABL. Au regard des 91 visites et des 89 questionnaires retournés, les premiers éléments recueillis indiquent que le traitement de l'espace public fait l'unanimité. Il ressort également un souhait d'embellissement, de sécurisation des voies et de renforcement de cet espace comme lieu de vie, d'animation et de convivialité. Enfin, il existe aussi une forte volonté de créer une unité entre le centre historique et un meilleur partage de l'espace public.

Les concepteurs qui réfléchiront à ce projet d'aménagement devront donc prendre en compte ces éléments. Dans une deuxième phase, trois projets d'aménagements seront proposés du 19 au 28 juin. Leur exposition permettra de recueillir des avis, et la ville prendra ensuite sa décision. A partir de septembre 2009 s'engagera une concertation pendant la durée des travaux. Ceux-ci, pour la partie eau potable et assainissement,  débuteront en septembre 2009 pour s'achever en novembre. De janvier à juin 2010, se déroulera la première phase du chantier concernant les abords du théâtre et la première partie de l'avenue de Paris.