Actualités

L’hôtellerie restauration met 73 emplois sur le tapis

  • Publié le 19/04/2010 à 16:10
  • Par Olivier SOULIÉ
5e bourse de l'emploi à la CCI du pays de Brive

S'il est un domaine où les emplois à pourvoir n'ont pas disparu avec la crise, c'est bien celui de l'hôtellerie restauration! Aujourd'hui, entre 15h et 18h, à la 5e bourse de l'emploi organisée à la CCI en partenariat avec le Pôle Emploi, la Mission locale et l'AFPA, 73 postes étaient à pourvoir dans 21 entreprises du pays de Brive.

5e bourse de l'emploi à la CCI du pays de BriveL'an dernier, 11 entreprises proposaient 50 postes. Cette année, 21 entreprises en proposent 73. Des opportunités en plus pour la centaine de candidats qui se pressaient tout à l'heure à la porte de la salle Roncier de la CCI du Pays de Brive.

L'an dernier, la bourse à l'emploi a permis à 15 candidats d'être recrutés. Un succès. "Il est de notoriété publique que l'hôtellerie-restauration a du mal à recruter", explique Annie Ramos, en charge de l'organisation pour la CCI. "On met souvent en avant les mauvais côtés comme le travail difficile, les horaires chargés, le travail soir et week-end. Pourtant, il y a aussi des côtés positifs, comme le contact avec les clients ou l'animation du lieu."

Nathalie à la 5e bourse de l'emploi à la CCI du pays de Brive"Je suis sans emploi depuis un an environ. Je suis venue car je cherche un emploi d'employée de collectivité", explique Nathalie. "C'est pour faire des travaux de type ménage, service, vaisselle, préparer des repas chauds et froids, etc, un peu comme je faisais dans un emploi précédent en maison de retraite." Pas certain que la demoiselle trouve son bonheur, mais elle a tout de même pris quelques contacts. "Le problème est que pas mal de propositions d'emplois sont en CDD alors que je cherche quelque chose de stable."

 

 

Michaël et Vanessa, actuellement en formation à l'AFPAPlutôt que la prise de contacts avec des employeurs potentiels, certains ont fait le choix de se renseigner sur une formation. Par exemple à l'AFPA de Brive, particulièrement réputée pour ses formations en cuisine et service, grâce à la qualité des formateurs.

Vanessa et Michaël fréquentent pour quelques mois l'AFPA. Pour Vanessa, c'est pour être serveuse. "J'ai déjà travaillé en restaurant. J'aime le contact avec la clientèle. Je termine ma formation le 25 juin et je pourrai donc travailler dès cet été."

Quant à Michaël, la cuisine, c'est vraiment son truc: "J'ai toujours aimé ça, je suis tombé dedans quand j'étais petit." La tête sur les épaules et la toque sur la tête, Michaël ne regrette pas d'avoir intégré l'AFPA. "La formation est intense, mais le travail de cuisinier l'est aussi. Il ne faut pas aller vers ce métier par hasard." Une affirmation pleine de bon sens, que ne renieraient sans doute pas les entrepreneurs présents à cette bourse de l'emploi.

5e bourse de l'emploi à la CCI du pays de Brive

5e bourse de l'emploi à la CCI du pays de Brive