Actualités

Mondiaux 24 heures pédestres : l’élite à Brive les 13 et 14 mai

  • Publié le 20/04/2010 à 14:44
  • Par Jean René LAVERGNE
Sylvie Peuch en 2009Le comité d'organisation, la Ville de Brive et les athlètes des 32 pays participants sont dans les startings-blocks. Dans moins d'un mois, les 13 et 14 mai, se dérouleront à Brive les 8e championnats du monde des 24 heures de course à pied et le 17e championnat d'Europe.

Stephane CollardCe matin les élus, les organisateurs, deux membres de l'équipe de France, Sylvie Peuch et Stéphane Collard, ont présenté l'épreuve qui va réunir sur la ligne de départ 245 athlètes venus de 32 pays. "Une participation exceptionnelle, probablement inédite", s'est félicité Patrick Marani, président du PBAC (Pays de Brive athlétique club) et du comité d'organisation.

Ainsi du jeudi 13 mai à partir de 10 h jusqu'au lendemain à la même heure, des hommes, des femmes vont user leurs baskets sur ce parcours tracé aux abords du marché couvert. "C'est un excellent circuit, avec des parties ombragées, ce qui est rare, pour des parcours en ville", se réjouit Sylvie Peuch qui sera chez elle à Brive devant les siens : "C'est incontestablement un plus quand vous avez la chance d'évoluer dans un environnement connu avec aux abords des barrières des visages connus", ajoute encore la championne du monde par équipe à Séoul en 2008 et à Bergame l'année dernière.Patrick Marani

Une épreuve exigeante lors de laquelle il faut savoir doser ses efforts durant deux tours complets de l'horloge. "On sait que l'on va souffrir mais on l'accepte. Moi, mon truc pour tenir le coup c'est de penser au ravitaillement suivant, mais souvent je pense à tout et à rien", admet un membre de l'équipe masculine Stéphane  Collard. "Moi, je pense à ma famille'', renchérit Sylvie Peuch. Course en solo mais aussi esprit d'équipe prévaut. "Notre force, c'est l'esprit de groupe, alors on va se serrer les coudes pour ramener le plus possible de médailles", ajoute enthousiaste Sylvie Peuch. Le clan français semble avant les premières foulées en position de force. La concurrence s'annonce rude. Le champion du monde masculin devrait afficher à son compteur au terme de 24 heures d'efforts intenses 270 kilomètres. La meilleure féminine tournera dans les 240 kilomètres soit une moyenne de 10 km/heure.la tablée

Ce sera donc le jour le plus long pour ces ultras-fondeurs qui s'entraînent en moyenne 15 à 20 heures par semaine. Durant l'épreuve, mais aussi quelques jours avant, Brive va devenir la capitale mondiale de la marche. "Brive aime le sport de haut niveau. L'année dernière, nous avons eu sur le lac du Causse les mondiaux juniors à l'aviron, cette année ce sont les championnats du monde des 24 heures de course à pied. L'année prochaine, la ville accueillera le championnat de France de pétanque et le championnat de France à l'aviron en bateaux courts. En 2012, ce seront les championnats du monde universitaire de rugby à 7 qui se dérouleront à Brive", a précisé Philippe Nauche le maire.Sylvie Peuch en 2009

Autant d'échéances qui permettront à la Ville de Brive de conforter sa position de cité sportive internationale.