Actualités

Facteurs en grève: courrier en poste restante

  • Publié le 23/03/2009 à 16:41
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Vélos des postiersDepuis vendredi, les facteurs sont en grève. En attendant, le courrier est distribué tant bien que mal par les cadres de la Poste.

Parti de la base, le mouvement est soutenu par les syndicats. En cause: la réorganisation du travail en trois unités, Ussac, Brive et Malemort. Malgré de multiples rencontres, direction et syndicats n'ont toujours pas trouvé d'accord satisfaisant.

Demain, à 6h20, à l'embauche des tournées, les agents auront donc à se prononcer sur la poursuite du mouvement ou la reprise du travail.

Devant la Poste centrale, rien ne transparait. Surtout pas la grève. Aucune banderole de revendication. Pourtant le courrier n'est toujours pas distribué par les facteurs. Ils ont déclenché leur mouvement vendredi 20 mars pour protester contre la réorganisation pour "amélioration de la distribution", voulue par la Direction et effective également depuis le 20 mars. Un mouvement parti de la base qui est soutenu par les syndicats CFTC, CGT, FO et Sud.

En fin de semaine dernière, les agents ont distribué aux passants leur tract expliquant les motifs de leur débrayage. Il y est question de "dégradation des conditions de travail et des services rendus."

"La Poste impose l'éclatement du bureau central de Brive en trois unités, à Brive, Malemort et Ussac. Au lieu de 60 facteurs sur Brive, il n'en restera plus que 20", explique Stéphane Jarque de FO. "Par exemple, un facteur qui distribue l'avenue Thiers sera basé à Malemort. Moi qui fait la tournée vers l'école des Rosiers, je serais basé à Ussac. Avec des conséquences: certaines tournées urbaines devront se faire en voiture et non plus à vélo. Vous imaginez, les arrêts? On est loin de la notion de développement durable!"

Les agents crispent également sur les bouleversements de motif du rythme de travail. "Aujourd'hui, les facteurs travaillent 5 jours sur 7. La réorganisation impose 6 jours sur 7, ce qui équivaudrait à 20 jours de plus dans l'année... En plus, certains facteurs à vélo, quelque soit leur âge , devront faire 50km de plus par mois."

Actuellement, pour tenter de pallier la défection de ses agents sur le terrain, la Poste a mobilisé ses cadres pour assurer la distribution qui reste malgré tout défaillante. Et pour cause: "100% des facteurs de Brive sont en grève, ce qui représente environ 60% du trafic", quantifie le représentant syndical.

Autre motif d'incompréhension: les agents ont demandé la venue d'un expert externe pour juger de l'impact de cette réorganisation sur les conditions de travail et la sécurité des personnels. Demande qui a été refusée par la Direction. L'affaire devrait en portée en référé.

Les négociations se poursuivaient encore cet après-midi à Ussac entre les organisations syndicales et la direction pour trouver un terrain d'entente.

"Les négociations sont très difficiles", déclarait à 16h20 Philippe Legros de la CGT, à la fin de la réunion avec la Direction de la Poste. "En clair, on nous demande de travailler plus, en moins de temps. Avec des conséquences aussi pour les usagers sur le service fourni. Ce sera notamment la disparition à terme du facteur titulaire de sa tournée. L'usager est très attaché à "son" facteur qui maintient un lien. Cette réorganisation est donc aussi une remise en cause du rôle social du facteur."

Les organisations syndicales vont faire part à la base des résultats de la réunion et demain matin, à 6h20, les agents réunis sur le terrain pour le départ des tournées décideront de la suite à donner à leur mouvement.