Actualités

Long chantier sur l’avenue de la Riante Borie

  • Publié le 29/04/2010 à 17:05
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Travaux de restructuration des réseaux sur l'avenue de la Riante Borie

C'est pour le moins un chantier conséquent qui bouleverse toute la circulation à l'Est de l'agglomération. Il a démarré en janvier dernier et va s'étaler jusqu'à fin novembre 2010, en mobilisant plusieurs maîtres d'ouvrage pilotés par la commune de Malemort.

Il faudra dix mois pour redimensionner et réorganiser les réseaux d'eaux pluviales et usées, enfouir les câbles d'électricité et de téléphone, créer une nouvelle voirie avec mobilier moderne, piste cyclable, giratoire et parc de stationnement. Alors, l'avenue de la Riante Borie méritera bien son qualificatif.

Cet après-midi, élus et techniciens ont fait une visite sur le terrain.



Visite des élus sur le chantier de l'avenue de la Riante BorieLe président de l'Agglo Philippe Nauche, sa vice-présidente Patricia Broussolle, le maire de Malemort Jean-Jacques Pouyadoux, accompagnés de plusieurs élus, ont constaté sur place l'avancée des travaux sous la conduite des techniciens des différents services.

A l'origine de ce chantier, la volonté de la commune de Malemort de réhabiliter l'avenue de la Riante Borie. Mais avant de rénover en surface, il y avait beaucoup à refaire en sous-sol. Les différents gestionnaires des réseaux se sont donc concertés pour programmer leur intervention sur cet axe. Les principaux concessionnaires ont d'ailleurs constitué un groupement de commande piloté par la commune de Malemort : l'Agglo de Brive pour le réseau d'assainissement, le Syndicat des eaux du Coiroux pour celui d'eau potable, le Syndicat d'électrification de Brive pour les réseaux électriques.

Travaux avenue de la Riante Borie à Malemort"Nous allons redimensionner les réseaux d'assainissement, d'eaux pluviales et usées et les réorganiser", explique Dominique Vialle, chargé à l'Agglo du service assainissement. Ce quartier regroupe en effet des rues dotées d'un réseau unitaire et d'autres d'un réseau séparatif, c'est-à-dire collectant séparément les eaux pluviales (eaux de ruissellement, drainage...) et les eaux usées issues des utilisations domestiques de l'eau potable (WC, salles de bains, cuisine, buanderie...).

Surtout, le réseau de l'avenue des Bouriottes présente des dysfonctionnements, principalement lors de fortes pluies: des eaux usées peuvent ainsi être déversées dans le milieu naturel, dans le Pian puis dans la Corrèze. Le réseau de l'avenue des Tilleuls venait directement quant à lui se déverser dans la Corrèze, générant ainsi des pollutions.

la visite"Ces travaux vont permettre de supprimer les rejets directs et mettre en place des ouvrages qui limiteront par temps de pluie les rejets en milieu naturel", explique le technicien.

Travaux avenue de la  Riante Borie"Des travaux d'une absolue nécessité", souligne le maire de Malemort, Jean-Jacques Pouyadoux. Un chantier certes long, comme celui du boulevard Voltaire, et qui crée de nombreux désagréments. Les commerces en pâtissent, les habitants comme les automobilistes aussi et le maire en convient. "Nous avons organisé des réunions de concertation avec les riverains et les commerçants. Il faut se projeter dans le temps: après les travaux, l'avenue sera plus agréable et tout le monde en bénéficiera."

L'avenue devrait offrir un visage nettement plus "Riant" avec une voirie entièrement réhabilitée. Travaux avenue de la Riante Borie"Il n'y aura plus de câbles aériens, les réseaux de téléphone et d'électricité vont être enfouis", détaille Philippe Brugeat, directeur des services techniques de la commune de Malemort. "Seules resteront les lignes haute tension, RTE ne souhaitant pas les enterrer." Mais il est question d'éclairer en bleuté ces girafes métalliques. "Nous allons créer une piste cyclable bidirectionnelle et sécurisée par une séparation du reste de la circulation Nous avons même prévu de mettre à disposition des cyclistes une station de gonflage au bout de la plaine des jeux", précise le DST. Conséquence: "Les voies de circulation à double sens vont être réduites de 8 à 7 mètres et le stationnement le long de la plaine sera supprimé. Mais nous aménagerons un parking aux abords du giratoire qui remplacera le carrefour à feux. Tout devra être terminé fin novembre, nous nous y sommes engagés auprès des commerçants."

Ce chantier s'élève à 2,7 millions d'euros dont 1,250 million à la charge de l'Agglo.